Une méga-Terre 17 fois plus lourde que notre planète découverte

Des exoplanètes, on en découvre de nouvelles régulièrement mais finalement, assez peu sortent de l’ordinaire. On avait déjà parlé, relativement récemment, de Kepler-186f, une exoplanète d’une taille comparable à celle de la Terre, qui a fait couler beaucoup d’encre puisqu’elle pourrait bien être capable d’abriter la vie. La planète dont nous allons parler ici ne joue pas vraiment dans la même cour puisque Kepler-10c, c’est son nom, fait deux fois la taille de la Terre, pour une masse avoisinant 17 fois celle de notre bonne vieille planète bleue.

C’est énorme. Tout simplement. Tellement énorme, d’ailleurs, qu’on pensait jusqu’à maintenant que des planètes de cette taille-là ne pouvaient être que gazeuses. Jusqu’à maintenant, car Kepler-10c n’est pas appelée une méga-Terre pour rien : elle est rocheuse, tout comme la planète sur laquelle nous vivons.

Une vue d'artiste de Kepler-10c, montrant sa taille imposante

Une vue d’artiste de Kepler-10c, montrant sa taille imposante

Si vous pouvez faire de la roche, vous pouvez faire de la vie“, tels sont les mots de Dimitar Sasselov, astronome au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics. Manque de bol, si Kepler-10c est bel et bien rocheuse, elle n’a presque aucune chance de pouvoir abriter la vie.

En effet, orbitant autour de son étoile en seulement 45 jours, Kepler-10c en est trop proche pour être vivable. Cependant, cette découverte ouvre certaines portes que l’on pensait fermée. Car de telles planètes peuvent encore être potentiellement découvertes, à des distances plus raisonnables de leurs étoiles et pouvant ainsi abriter la vie avec une plus forte probabilité.

Bien sûr, rien n’indique que ce sera sur une planète de ce genre que l’on découvrira des traces de vie, mais il va bien falloir que ça se fasse à un moment donné, et dans un peu moins de 20 ans pour être précis.

Via

Mots-clés NASA