Les traces d’un méga-tsunami qui s’est produit il y a 9 900 ans ont été découvertes en Israël

Selon les conclusions d’une étude récemment publiée dans la revue scientifique PLOS ONE, il y a 9 900 ans, c’est-à-dire au début du Néolithique, l’Israël et ses régions avoisinantes ont été frappés par un tsunami particulièrement impressionnant. Alors que ses vagues faisaient au moins 16 mètres, la course de cette énorme déferlante a atteint les 3,5 kilomètres depuis le paléo-littoral.

Pour arriver à ces conclusions, le Dr Gilad Shtienberg, du département d’anthropologie du SCMA (Scripps Center for Marine Archaeology) de l’Université de Californie (États-Unis), et ses compères se sont servis de techniques de pointe afin d’analyser les couches déposées dans le sol il y a entre 15 000 et 7 800 ans.

Une énorme vague

Crédits Pixabay

Et ils ont trouvé que ce mégatsunami a eu un impact crucial sur la région puisque suite à cet événement, durant une très longue période, les gens ont préféré ne plus s’y installer.

Un mégatsunami qui s’est produit il y des milliers d’années

Par le biais de fouilles sous-marines et de forages du sol allant jusqu’à 9 mètres de profondeur, l’équipe a été en mesure de récolter des échantillons de coquillages et de sable. Ces derniers, vieux de 9 910 à 9 290 ans, se trouvaient apparemment dans les couches intermédiaires des zones humides déposées il y a entre 15 000 et 7 800 ans.

Par la suite, le Dr Gilad Shtienberg et ses collègues se sont servis de techniques de télédétection photogrammétriques. Grâce à cela, ils ont pu concevoir un modèle numérique de la région de Tel Dor, le site archéologique qui se trouve dans le nord-ouest d’Israël où se serait déroulé cet événement.

Et après diverses analyses, au grand étonnement de tous, les résultats ont montré qu’il y a 9 900 ans, un mégatsunami a frappé cette région.

Cet événement a eu de grands impacts sur la région touchée

Apparemment, la hauteur des vagues de ce tsunami pouvait atteindre 16 mètres et sa course lui a permis d’avancer jusqu’à entre 1,5 et 3,5 kilomètres dans les terres. Cette catastrophe naturelle a ainsi provoqué des ravages impressionnants dans la région.

Elle explique d’ailleurs probablement la quasi-inexistence de sites archéologiques néolithiques de l’AB pré-poterie, une période comprise entre 11 700 à 9 800 ans avant notre époque.

Comme l’a souligné le professeur Thomas Levy, qui a également participé à cette étude, la région touchée par ce mégatsunami était idéale pour le développement de la civilisation. Toutefois, durant une longue période suivant cette déferlante géante, les gens ont évité la zone.

Il se peut également que ce mégatsunami ait rendu l’environnement inhabitable. Cependant, il est aussi possible que ce mégatsunami ait tellement fait parler de lui que les gens aient finalement préféré vivre loin de Tel Dor, et ce durant de nombreux siècles.

Mots-clés paléontologie