Megaupload Reloaded : plus sécurisé, plus facile à utiliser et toujours gratuit

Cela fait plusieurs semaines que Kim Dotcom nous promet le retour prochain de Megaupload, ce même service qui a valu les foudres du gouvernement américain au début de l’année. Une promesse qui a laissé pas mal de monde perplexe, à commencer par votre humble serviteur. Après tout, un service comme Megaupload coûte très cher en terme d’infrastructure et on ne peut pas dire que les finances de Dotcom se portent spécialement bien en ce moment. Mais voilà, le bougre a finalement fini par nous donner un peu plus d’informations sur la question. Et nous savons désormais que le nouveau Megaupload sera plus sécurisé, plus facile à utiliser et qu’il jouera en outre la carte de la gratuité la plus totale.

Comme à son habitude, c’est donc sur Twitter que Kim Dotcom a lâché quelques informations sur le retour très attendu de son service de stockage de fichiers. 140 caractères oblige, il n’a pas forcément pu donner tous les détails techniques qui vont bien mais ses différents messages nous permettent tout de même d’y voir un peu plus clair.

Megaupload Reloaded : plus sécurisé, plus facile à utiliser et toujours gratuit

Premier point et pas des moindres, nous avons ainsi appris que Kim et ses différents acolytes sont actuellement en train de construire une énorme infrastructure qui viendra accueillir Megaupload et toutes les fonctions associées. On parle donc d’un réseau centralisé, mais pas complètement puisque ce réseau sera capable de se connecter à d’autres réseaux. Notons toutefois que tout le monde ne sera pas logés sur le même pied d’égalité, Kim a effectivement décidé de fermer la porte aux hébergeurs résidant aux Etats-Unis et on comprend évidemment pourquoi. Voici d’ailleurs la retranscription de son message : « We are building a massive global network. All non-US hosters will be able to connect servers & bandwidth. Get ready ».

Un peu plus loin, il est aussi question de chiffrement et de sécurisation des données. On apprend ainsi que le nouveau Megaupload sera en mesure de chiffrer tous nos transferts de données en un clic et à la volée. Kim va donc tout faire pour protéger ses utilisateurs et pour camoufler l’utilisation qu’ils feront de son service. En outre, il nous permet également une confidentialité totale, on peut donc en déduire que le service jouera également la carte de l’anonymat. Là encore, voici la retranscription de son tweet : ‘The new Mega will offer one-click-encryption of ALL your data transfers, on the fly, easy to use, free of charge, TOTAL PRIVACY ! ». Apparemment, Kim souhaite également faire en sorte que tous les outils de chiffrement et de confidentialité embarqués dans son nouveau service soient le plus facile à utiliser possible. Ce qui ne manquera sans doute pas de faire très plaisir à notre gentille Mme Michu.

Mais attention car nous avons gardé le meilleur pour la fin. Le nouveau Megaupload ne sera pas un service comme un autre, il permettra également aux développeurs de s’amuser avec une API qui leur offrira l’occasion de développer leurs propres outils. Cette API a même un nom, il s’agit des « Mega Tools » et il faut d’ailleurs savoir qu’il est possible de demander dès à présent de les tester en envoyant un mail à Kim à l’adresse « twitter@kim.com ». Voici d’ailleurs les deux messages postés par ce dernier à ce sujet : « Developers get reasy. The Mega API will provide incredible powers. Our API and your Mega Tools will change the world », « Developers of up/download & file managers, emails & fax tools, VOIP & video apps please email twitter@kim.com for early API access ».

Au final, donc, Kim Dotcom semble bien décidé à rebondir. Il faut au moins lui reconnaître ça, l’homme ne se laisse pas facilement abattre. Quoi qu’il en soit, ce que l’on peut déduire de ces différentes annonces, c’est que le retour de Megaupload semble en bonne voie. Pour rappel, on peut aussi préciser qu’un autre service est très attendu : Megabox. Un service qui s’imposerait comme un iTunes entièrement gratuit et qui devrait voir le jour avant la fin de l’année.

La suite au prochain épisode.

Crédits PhotoAndreas Bohnenstengel

Mots-clés megauploadweb