Même les ermites se font vacciner contre la Covid-19

Les vaccins contre la Covid-19 continuent de faire face à beaucoup de scepticisme. Panta Petrovic vit en ermite depuis plus de 20 ans, mais il n’a pas hésité à se faire vacciner.

Samedi dernier, les rues de Paris ont été une nouvelle fois le théâtre de manifestations contre le pass sanitaire. Rappelons que ce dernier est obligatoire depuis le 21 juillet pour accéder aux lieux ou événements accueillant au moins 50 personnes. D’une certaine manière, le pass sanitaire obligeait les Français à la vaccination pour éviter une quatrième vague et de potentielles mesures de confinement.

Un homme seul regardant le sétoiles
愚木混株 Cdd20 de Pixabay – image recadrée

Depuis leur mise en service, les vaccins contre le coronavirus ont suscité beaucoup de débats. Leurs détracteurs mettent souvent en doute leur innocuité. Certains trouvent suspecte la rapidité de leur développement. La circulation de fausses informations a plombé la campagne de vaccination dans plusieurs pays.

La réticence contre les vaccins contre la Covid-19, Panta Petrovic ne la comprend pas. Cet ermite serbe de 70 ans compte bien recevoir les trois injections.

A lire aussi : Vaccin Covid-19 : les 5 étapes préconisées par la HAS

La crainte de la maladie même en isolement

Petrovic vit dans une petite grotte de la partie serbe de la chaîne montagneuse du Grand Balkan. Lorsqu’il est sorti de son isolement l’année dernière, il a découvert la pandémie qui paralysait le monde. Ainsi, dès que les vaccins sont arrivés, le vieil homme a fait ce qu’il fallait et a reçu sa première dose. Malgré son style de vie spartiate, il n’a pas hésité à se faire vacciner contre la Covid-19. L’ermite veut désormais que tout le monde fasse la même chose.

Le septuagénaire a décidé de se retirer de la civilisation il y a plus de 20 ans. Il a survécu en se nourrissant principalement de champignons fourragers et de poissons qu’il pêchait dans une crique voisine. Petrovic s’aventurait parfois dans la ville voisine pour chercher de la nourriture dans des poubelles. Il n’avait quasiment aucune interaction avec la population locale. Lui, plus que quiconque, ne devrait pas se soucier du coronavirus.

« Le coronavirus ne fait aucune sélection. Il viendra aussi ici, dans ma grotte », s’est pourtant inquiété l’ermite dans un entretien accordé à l’agence de presse française AFP. « Je veux recevoir les trois doses, y compris la dose supplémentaire. J’exhorte chaque citoyen à se faire vacciner, chacun d’entre nous », a déclaré Petrovic.

A lire aussi : Covid-19 : Pfizer et Moderna vont augmenter le prix des vaccins en Europe

Avec des animaux de compagnie atypiques

Panta Petrovic s’est éloigné des hommes pour s’entourer d’animaux au beau milieu de la forêt. Au fil des années, il a rassemblé une ménagerie d’animaux qu’il garde dans une cabane à proximité de sa grotte.

La ménagerie compte des chèvres, des poulets, une trentaine de chiens et de chats, ainsi qu’un sanglier adulte de 200 kg environ. La bête s’appelle Mara et l’ermite s’en occupe depuis ses premiers mois. « Elle signifie tout pour moi, je l’aime et elle m’écoute », a-t-il confié.

Mots-clés Covid-19