Samsung Galaxy S5 : 4 Go de mémoire vive pour le nouveau vaisseau amiral de Samsung ?

Samsung a été le premier constructeur du marché à intégrer 3 Go de mémoire vive à un smartphone. Joli record, et il semblerait que le géant sud-coréen ne souhaite pas en rester là. Tôt ce matin, il a effectivement présenté une toute nouvelle puce réunissant, en son sein, pas moins de 4 Go de mémoire vive ! Toute la question est donc de savoir si la coquine sera intégrée au Galaxy S5, ou s’il faudra attendre le Galaxy Note 4 pour en profiter.

A l’heure actuelle, c’est le Galaxy Note 3 (testé ici) qui détient la palme avec ses 3 Go de mémoire vive. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce giga-octet supplémentaire n’a rien d’anodin, ou d’anecdotique. Le Note 3 est d’une rapidité et d’une fluidité surprenante en toute occasion. Il peut jongler facilement avec des dizaines d’applications et il est même capable de faire tourner les jeux les plus gourmands du Play Store.

Mémoire vive Samsung Galaxy S5

4 Go de mémoire vive pour le Samsung Galaxy S5, ça pourrait être très sympathique, non ?

Mais cela ne suffit apparemment pas à Samsung. Après pas mal d’heures de boulot, les ingénieurs de la firme sont parvenus à produire une puce totalisant pas moins de 4 Go de mémoire vive. Sur le plan technique, ils en ont même profité pour passer à la dernière version de la LPDDR, soit à la quatrième. Si ce terme vous échappe, sachez simplement qu’il s’agit d’une mémoire basée sur la DDR, mais adaptée aux terminaux nomades. Elle regroupe plusieurs technologies visant notamment à diminuer sa consommation électrique, avec un voltage fixé à 1.1 V pour la dernière version, contre 2.5 V pour la DDR traditionnelle.

En gros, donc, la LPDDR4 consomme moins d’énergie, avec de meilleures performances.

Alors bien sûr, le lancement de cette nouvelle puce n’a rien de très surprenant compte tenu des innovations à venir sur le marché de la téléphonie mobile. Je pense notamment aux écrans de nos smartphones, dont la résolution devrait s’envoler au fil de ces prochains mois. Dans ce contexte et pour éviter l’écueil, nos constructeurs vont avoir besoin de meilleures puces, certes, mais également d’un peu plus de mémoire vive.

Pour le savoir, il faudra attendre l’annonce officielle, bien sûr. Une annonce qui pourrait avoir lieu juste avant le prochain Mobile World Congress.

Via