Une nouvelle menace pèse sur la couche d’ozone selon les chercheurs

De nombreuses firmes comme Amazon ou encore SpaceX prévoient d’offrir un meilleur accès à Internet, partout dans le monde par le biais de mégaconstellations de satellites. Toutefois, les chercheurs alertent sur le fait que ce genre de projet représente aussi un grand danger pour l’environnement.

En effet, les satellites qui composent ces mégaconstellations pourraient mettre la couche d’ozone de notre planète en péril. En cause, le matériau qui constitue ces objets, l’aluminium, dont on ne connaît pas encore toutes les possibles répercussions. Et vu le nombre de satellites qui seront prochainement envoyés en orbite, il y a vraiment du souci à se faire selon les chercheurs.

Crédits Pixabay

Pour couronner le tout, ces mégaconstellations ne posent pas uniquement un problème aux environnementalistes, mais également à la communauté spatiale. Ainsi, les grands entrepreneurs qui prévoient de pousser cette technologie plus loin devraient prendre le temps de remettre leurs ambitions en question.

Avec du recul, les mégaconstellations font froid dans le dos

Pour information, lorsqu’ils sont en fin de vie, les satellites qui forment ces mégaconstellations retomberont sur Terre. Dans le processus, ces satellites vont brûler et s’évaporer dans l’atmosphère. Et c’est ce qui alarme particulièrement les experts, tels qu’Aaron Boley, de l’Université de la Colombie-Britannique (Canada), en raison du matériau qui constitue ces satellites.

Déjà, 60 tonnes de débris extraterrestres naturels entrent quotidiennement dans notre atmosphère. En général, ces derniers sont composés d’oxygène, de magnésium, de silice, des éléments qui ne représentent aucun danger pour l’atmosphère terrestre. Mais ces débris contiennent également 1 % d’aluminium.

Quant aux satellites qui forment les mégaconstellations, ils sont principalement constitués d’aluminium. Après sa combustion dans l’atmosphère, l’aluminium libérera de l’alumine, ce qui causera sûrement des dégâts importants au niveau de la couche d’ozone d’après les chercheurs. Hormis le fait que cela aggravera le changement climatique, d’autres impacts néfastes encore inconnus seront probablement aussi au rendez-vous.

À terme, ces mégaconstellations généreront beaucoup de problèmes

Ces mégaconstellations ne représentent pas uniquement un danger pour l’environnement, mais elles nuisent également aux activités de la communauté spatiale. D’abord, vu que l’orbite terrestre basse et moyenne est déjà saturée de débris spatiaux, lancer davantage de satellites ne pourra qu’accroître le risque de collisions.

D’autre part, ces mégaconstellations perturbent fortement les observations astronomiques, à cause des reflets qu’ils diffusent. D’ailleurs, SpaceX s’est plusieurs fois retrouvé dans la ligne de mire de la communauté spatiale pour cette raison. Et ce, alors que la firme prévoit d’ajouter 30 000 satellites à sa mégaconstellation Starlink.