Mercedes-Benz : les carburants synthétiques ne sont pas au programme

À l’heure où l’industrie automobile tente de s’affranchir des énergies fossiles, de nombreuses marques explorent les possibles potentiels des carburants synthétiques. Mercedes-Benz, pour sa part, n’est pas convaincu par l’utilisation de ce type de carburant, et ne compte pas l’exploiter.

Les techniciens du constructeur automobile ont en effet mené l’enquête sur les propriétés chimiques des carburants synthétiques. Ils estiment que ces derniers ne sont pas assez efficaces à court terme, comme l’explique Markus Schafer, responsable de la recherche et du développement (R&D) chez Daimler (la maison mère de la marque), dans un tout récent rapport rapporté par le site Autocar.

Essence

Crédits Pixabay

Pour les ingénieurs de la marque allemande, les propriétés des carburants synthétiques sont beaucoup plus intéressantes pour le secteur de l’aviation et non pour celui de l’automobile.

Mercedes préfère l’énergie électrique

Plutôt que de pousser les recherches sur les carburants synthétiques, Mercedes-Benz a décidé de concentrer ses efforts sur l’énergie électrique pour propulser ses prochaines générations de voitures. « Nous avons décidé que notre voie sera d’abord électrique », a déclaré Markus Schafer.

« Lorsque nous développons de nouvelles plateformes, nous pensons à l’électricité. Si vous avez une énergie abondante, la meilleure utilisation est de la mettre directement dans une batterie », a-t-il ajouté, scellant ainsi la position de Mercedes sur la question : les batteries électriques avant tout.

A lire aussi : Mercedes-Benz a présenté un concept car inspiré d’Avatar

Carburants synthétiques, encore à ses débuts

Actuellement, les recherches sur les carburants synthétiques n’en sont qu’à leurs prémices, mais de grands constructeurs ont déjà fait de premières découvertes intéressantes. Les ingénieurs d’Audi sont par exemple parvenus à produire du diesel synthétique par électrolyse.

Pour ce qui est des recherches menées par Daimler, elles ont démontré que oui, les carburants synthétiques offrent d’excellentes performances, et que oui, ils sont neutres en émission carbone. Ils ne sont toutefois pas encore assez intéressants en ce qui concerne la récupération énergétique. Leur processus de fabrication est trop « contre-productif » et consomme beaucoup trop d’énergie.

Markus Schafer estime que les utilisations concrètes et intéressantes des carburants synthétiques ne se feront que dans 10 ans pour l’industrie automobile. En attendant, Mercedes-Benz ne misera uniquement que sur les énergies et batteries électriques.

Mots-clés mercedes-benz