Un message secret de la Première Guerre Mondiale retrouvé dans un champ en France

Il y a cent ans, un soldat prussien basé à Ingersheim écrivait un message à son officier supérieur et l’a fait transporter par un pigeon voyageur. A cette époque, la   Première Guerre Mondiale faisait rage et cette zone faisait encore partie de l’Allemagne, bien qu’aujourd’hui elle soit intégrée dans la région administrative française Grand Est. On ne sait pas vraiment le chemin ou la distance parcourue par le message en question mais en tout cas, celui-ci vient juste d’être découvert en septembre par un couple de Français lors d’une ballade dans les champs.

Le message était écrit sur un bout de papier qui était lui-même contenu dans une capsule. Le couple a décidé de se tourner vers le Musée du Linge à Orbey pour faire part de leur découverte. Il s’agit d’un musée dédié à une bataille de la Première Guerre Mondiale du nom de « Le Linge », une bataille qui a eu lieu entre le 20 juillet et le 15 octobre 1915. Au cours de cet événement qui a opposé les troupes françaises et allemandes, environ 17 000 soldats ont perdu la vie, mais la ligne de front dans la zone est restée inchangée jusqu’à la fin de la guerre en 1918.

Crédits Pixabay

Selon les informations, à part le message récemment retrouvé, un grand nombre d’artefacts de la guerre ont déjà été retrouvés dans la zone de la bataille du Linge au cours des dernières décennies. Il s’agit surtout d’armes, de munitions, ou encore d’objets personnels.

Ce que dit le message

Comme le message retrouvé dans sa capsule était écrit en allemand, le conservateur du Musée du Linge, Dominique Jardy, a décidé de le faire traduire par un collègue germanophone. A première vue, la lettre manuscrite, qui était d’ailleurs difficilement lisible, semble avoir été écrite en 1910 ou en 1916. Toutefois, elle contient des informations militaires sensibles. On peut ainsi dire qu’elle a été écrite en plein milieu de la Première Guerre Mondiale.

En gros, le message parle de ce qui arrive au peloton du nom de Potthof. Au début de la lettre, l’auteur indique que le peloton est sous le feu ennemi alors qu’il atteint la limite ouest du terrain de parade. Ensuite, le peloton bat en retraite après un certain temps sous les tirs. Le message continue en disant que la moitié du peloton a été décimée à Fechtwald et que finalement il a battu en retraire avec d’énormes pertes.

A lire aussi : La vraie histoire de Thanksgiving

Un témoignage de la vie en pleine guerre

Selon Jardy, cette lettre rédigée il y a environ 100 ans représente une découverte « super rare ». Les responsables prévoient ainsi de l’intégrer de façon permanente à l’exposition au Musée du Linge.

Bien qu’il y en ait de très rares, la découverte de vieilles lettres écrites par des soldats arrive de temps en temps, et elles décrivent quelques fois un aspect encore méconnu de la vie dans l’armée au cours des différents conflits.

A lire aussi : L’histoire qui a inspiré Moby Dick

Dans tous les cas, on peut encore s’attendre à retrouver d’autres objets historiques à l’endroit où la bataille du Linge a eu lieu.

Mots-clés histoire