Messenger Kids élargit son territoire

Facebook a annoncé le déploiement de Messenger Kids dans 70 pays supplémentaires et même plus. Trois nouvelles fonctionnalités vont également être déployées progressivement au fil du temps.

Avec cette initiative, le réseau social veut d’un côté permettre aux enfants d’agir de manière responsable quand ils sont en ligne. De l’autre côté, Facebook ne veut aucunement mettre les parents à l’écart des activités de leurs enfants sur l’application de chat vidéo et de messagerie.

Messenger Kids arrive dans 70 pays supplémentaires. Crédits : Pixabay

La nouvelle a été rendue publique par un communiqué publié par Antigone Davis, responsable mondiale de la sécurité de Facebook, le 22 avril 2020.

Consultation des conseillers jeunesse de Facebook

La décision d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires sur Messenger Kids n’a pas été prise à la légère. L’initiative fait suite à la consultation de plusieurs conseillers jeunesse de Facebook dont les membres ne sont autres que des professionnels de la sécurité en ligne et des experts en matière de développement de l’enfant et médias.

Janice Richardson, créatrice de la Journée pour un Internet plus sûr, en compagnie du président de la Fondation Agent of Change, Wayne Chau ont participé aux études préalables aux déploiements des trois nouvelles fonctionnalités. L’ancien vice-président exécutif de l’éducation et de la recherche au Sesame Workshop, le Dr Lewis Bernstein, a également apporté sa contribution quant au langage utilisé dans « Friending Supervised ».

À propos des trois nouvelles fonctionnalités

Pour commencer, dès le 22 avril 2020, les utilisateurs de Messenger Kids aux Etats-Unis vont bénéficier de « Supervised Friending ». Il s’agit d’une fonctionnalité donnant aux parents la possibilité d’activer une option qui va permettre aux enfants de gérer par eux-mêmes leurs contacts Messenger. Envoi d’invitation, approbation, rejets, suppression : tous les coups sont désormais permis.

Les parents recevront cependant une notification via Messenger pour chaque initiative prise par leurs enfants. Ils peuvent par la suite modifier les approbations en utilisant le tableau de bord dédié aux parents.

A « Supervised Friending » s’ajoute une autre fonctionnalité permettant aux parents d’accepter l’ajout de leurs enfants à des groupes créés par des adultes comme les enseignants et les entraîneurs.

Etant pour l’heure seulement disponible aux États-Unis, au Canada et en Amérique latine, la troisième fonctionnalité consiste à aider les enfants à trouver plus d’amis dans Messenger Kids. Ce qui offre aux parents le privilège d’augmenter la visibilité des noms et des photos de profils de leurs enfants.