Web

Mesurer facilement l’influence sur Twitter

Les Community Managers le connaissent sans doute, Klout est un outil de mesure d’influence qui fonctionne avec deux réseaux sociaux incontournables : Facebook et Twitter. En quelques clics, cet outil vous permet de tout savoir d’un profil et de déterminer ainsi l’impact que peut avoir un utilisateur sur le reste du monde. Autant dire que lorsque tu utilises ces services à des fins mercantiles, c’est franchement très pratique. Et justement, avec cette extension pour Google Chrome, tu vas pouvoir intégrer Klout directement à Twitter et le tout en quelques clics.

Pour commencer, on va quand même essayer de présenter Klout en quelques mots. Globalement, cet outil va affecter une note (sur 100) aux utilisateurs de Twitter en fonction de différents critères : ratio entre le nombre de vos abonnés et le nombre de vos abonnements, nombre de retweets, nombre de mentions et ainsi de suite. Grâce à ces données, Klout va calculer l’impact d’un utilisateur sur le réseau et vous permettre ainsi de comparer les uns avec les autres et vice versa. D’ailleurs, l’outil ira même plus loin en vous balançant ensuite le nom des gens qui vous influencent et même celui de ceux que vous influencez.

Et ce que vous propose Klout pour Google Chrome, c’est d’intégrer toutes ces données à Twitter on the web (entendez par là le site officiel de Twitter). Une fois installée, l’extension affichera ainsi à côté du pseudonyme de chaque utilisateur sa note. Oui, tu as bien lu, sa note… Et il te suffira de cliquer dessus pour afficher la page Klout associée et tout apprendre de lui. Bon, forcément, moi ça me laisse un goût amer dans la bouche. Je veux dire, on parle quand même de noter les gens. Genre tu vas attribuer des points à un individu, à une personne, tout ça en t’appuyant sur des critères franchement très réducteurs. En fait, quand on y pense, c’est exactement comme l’école, ça. Dès la maternelle, tu as celles et ceux qui ont des images (les gentils) et les vilains qui n’ont rien (les méchants). Même que ça dure minimum 16 ans et que c’est limite inhumain. Le plus drôle, bien sûr, c’est que la plupart des grands génies de ce monde étaient de très mauvais élèves et ça prouve bien que ce système n’est pas viable du tout.

Je sais, hors sujet.

Merci à Eric pour la découverte.