La firme Meta restreint le contenu destinés aux adolescents

Meta a pris une décision importante concernant ses abonnés. Elle a laissé entendre qu’elle limitera les contenus accessibles aux adolescents sur ses plateformes Facebook et Instagram. À ce titre, la société déploiera une mise à jour pour appliquer les nouvelles mesures par défaut sur les comptes ciblés. En octobre 2023, un groupe bipartisan de 42 procureurs généraux a annoncé le dépôt d’une plainte contre Meta, estimant que l’entreprise nuisait aux adolescents.

Crédits : Méta
Crédits Photos : Méta

De nouvelles mesures de protection pour les utilisateurs

Dans un article de blog, la société mère de Facebook a indiqué qu’elle filtrerait désormais les contenus exposés aux moins de 18 ans. Les nouvelles mesures de protection sont conçues « pour offrir aux adolescents des expériences plus adaptées à leur âge sur nos applications ». Les paramètres seront appliqués par défaut, ce qui les empêchera de rechercher certains sujets. Cela inclut les contenus en rapport avec la lutte contre l’automutilation et les troubles de l’alimentation, les biens restreints ou la nudité.

Dans le même temps, Meta les invitera à mettre à jour leurs paramètres de confidentialité Instagram. Ce changement intervient après qu’un groupe bipartisan de 42 procureurs généraux ont annoncé, il y a quelques semaines, qu’il poursuivrait la firme. Ce dernier estime que les produits de la firme ont un impact négatif sur les adolescents. Ils entraînent entre autres des problèmes de santé mentale, notamment la dysmorphie corporelle ou encore les troubles de l’alimentation.

Laeticia James, la procureure générale de New York, affirme dans un communiqué : « Les enfants et les adolescents souffrent de niveaux records de mauvaise santé mentale et les sociétés de médias sociaux comme Meta en sont responsables. Meta a profité de la douleur des enfants en concevant de façon intentionnelle ses plateformes avec des fonctionnalités manipulatrices qui rendent les enfants dépendants de leurs plateformes tout en diminuant leur estime de soi ».

À lire aussi : Meta met fin à l’intégration des chats entre ses différentes plateformes sociales…

Des produits controversés pour les jeunes

La société mère de Facebook est-elle au courant des dangers potentiels que présentent ses produits sur les couches juvéniles ? Au cours d’un témoignage devant la sous-commission sénatoriale en novembre 2023, le lanceur d’alerte Arturo Bejar a ouvertement accusé Meta. Selon lui, la firme est bien consciente des dangers, mais n’a pas pris les mesures appropriées pour y remédier. Cette nouvelle déclaration confirme les conclusions du rapport du Wall Street Journal publié en septembre 2021.

En se basant sur les documents partagés par le lanceur d’alerte Francis Haugen, le média estime qu’Instagram est dangereux pour de nombreux adolescents. Pour autant, société de Mark Zuckerberg faisait passer ses propres intérêts avant la santé et la sécurité des utilisateurs. À ce propos, ses employés ont développé de puissants algorithmes qui orientaient les jeunes vers des publications à fort engagement. Au milieu de la controverse, Meta a suspendu son travail sur un service Instagram pour enfant qui était en cours de développement.

Source : CNBC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.