MetaHuman Creator, le générateur d’êtres humains virtuels par Epic Games

Epic Games vient de dévoiler son nouveau générateur d’êtres humains numériques baptisé MetaHuman Creator. Le producteur américain de jeux vidéo mettra ainsi à disposition un outil permettant à quiconque de créer des images ou séquences mettant en scène des personnes fictives, mais à l’aspect hyperréaliste. Les modèles en 3D peuvent être téléchargés et utilisés pour diverses applications et programmes.

Basée sur le cloud, MétaHumain Creator se ressource depuis une bibliothèque constamment alimentée en données. Les utilisateurs peuvent créer des personnages en fonction de leurs attentes, en choisissant parmi des options relativement limitées. Ils peuvent ensuite lancer le téléchargement via Quixel Bridge lorsqu’ils seront satisfaits du rendu.

MetaHuman Creator, un outil pour créer son propre être humain virtuel
MetaHuman Creator, un outil pour créer son propre être humain virtuel

Il s’agit bien entendu d’une technologie révolutionnaire. Néanmoins, comme la plupart des avancées remarquables, elle s’accompagne de certains enjeux éthiques qui font aujourd’hui polémiques.

Une aubaine pour les développeurs

Les utilisateurs ont le choix entre 30 styles de coiffure et 18 types de corps différents. Ils peuvent sectionner les données sources sous la forme d’un fichier Maya. Cette base de données comprend les maillages, le squelette, la plateforme faciale, les contrôles d’animation et les matériaux.

« Lorsque vous faites des ajustements, MetaHuman Creator se mélange entre les exemples réels de la bibliothèque d’une manière plausible et limitée en données. »

Epic Games via son site web

Il faut par contre établir un point de départ en sélectionnant un certain nombre de visages prédéfinis.

« Lorsque vous êtes satisfait de votre humain, vous pouvez télécharger l’objet via Quixel Bridge, entièrement équipé et prêt pour l’animation et la capture de mouvement dans Unreal Engine, et complet avec les LOD. »

Epic Games

Pour les développeurs, cette nouveauté est une aubaine, car elle permet de créer des programmes plus facilement et plus rapidement tout en s’assurant du réalisme du rendu. Par contre, le fait qu’une telle technologie soit mise à la disposition du grand public est source de controverse.

Des risques d’applications dans le deepfake

La plupart des inquiétudes avancées à propos du sujet concernent les éventuelles applications dans le deepfake. Pour rappel, il s’agit d’une technique de synthèse d’images basée sur l’intelligence artificielle. Il existe déjà un marché associé à cette pratique sur internet, dans l’industrie de la pornographie notamment.

Le risque est qu’elle peut porter atteinte à l’image de la personne dont l’hypertrucage fait l’objet s’il n’y a pas eu consentement. Il y a également la ligne entre le réel et le virtuel qui s’amincit, parallèlement à celle qui sépare la vérité du mensonge.