Un meurtrier se fait arrêter après avoir posé en selfie avec sa victime sur Snapchat

La bêtise humaine n’a aucune limite, et l’histoire décrite dans cet article le démontre encore une fois : un adolescent âgé de 16 ans s’est fait arrêter pour meurtre, et il apporte lui-même la preuve de sa culpabilité puisqu’il s’est pris en selfie, accompagné de sa victime, avant de poster le cliché macabre sur Snapchat.

Si le mobile du meurtre n’est pour le moment pas connu, il sera donc inutile de le déterminer pour deviner qui est l’auteur du crime qui s’est dénoncé tout seul, sans pour autant le vouloir : l’adolescent pensait que tout était supprimé de Snapchat, ce qui n’est pas entièrement faux, mais pas entièrement vrai non plus.

Snapchat

En effet, comme l’indiquent clairement les conditions d’utilisation du service, les médias publiés sur Snapchat ne sont supprimés qu’après réception par tous les destinataires. Par ailleurs, n’importe qui peut sauvegarder ces mêmes médias : on est tous capables de prendre des captures d’écran et si Snapchat propose de nous notifier chaque fois que c’est fait, il ne peut tout détecter.

Autrement dit, en publiant sa photo sur Snapchat, l’adolescent avouait publiquement son crime. D’autant plus que la photo a été prise après que le meurtre ait été commis.

La police a bien sûr procédé à des vérifications afin d’être sûre de ne pas être piégée (au cas où quelqu’un pourrait être suffisamment stupide pour se prendre en selfie aux côtés d’un cadavre découvert, on ne sait jamais), et elle a retrouvé l’arme du crime au domicile de l’adolescent, qui a de toute façon tout avoué.

Snapchat n’est pas aussi privé qu’on ne le pense, c’est un fait que beaucoup connaissent, mais apparemment pas tout le monde.

Via

Mots-clés snapchat