Mexico : un temple aztèque a été découvert suite à un séisme

Mexico a été frappé par un séisme de magnitude 7,1 le 19 septembre 2017. Ce malheureux événement n’a pas eu que des effets négatifs pour le pays car cela a permis de faire une découverte historique et archéologique très importante. La tragédie a permis de mettre à jour un temple caché à l’intérieur d’une ancienne pyramide du Mexique.

Le séisme qui a secoué le Mexique a endommagé la pyramide de Teopanzolco, dévoilant ainsi un temple jusque là insoupçonné que les Aztèques ont dédié au dieu de la pluie Tláloc.

Les archéologues de l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire du Mexique ou l’INAH ont découvert ce temple à deux mètres en dessous du sommet de la pyramide.

Selon les chercheurs, il n’était pas rare que les anciennes civilisations bâtissent des structures à l’intérieur de structures encore plus anciennes. Toutefois, les archéologues étaient loin de soupçonner l’existence de ce temple.

Une chronologie de la pyramide et de ses temples

Selon les scientifiques, ce temple nouvellement découvert, qui mesure six mètres sur quatre mètres, a été édifié par le peuple Thaluica, un des peuples aztèques vivant dans le centre du Mexique durant la période moyenne postclassique qui se situe entre 1150 à 1200 après J.-C.

Les Aztèques ont ensuite érigé la pyramide Teopanzolco au-dessus de ce temple en 1300 après J.-C avant d’y construire un second temple à l’intérieur, le Templo Mayor dédié à la divinité Huitzilopochtli qui remonte à la période postclassique, soit entre 1300 à 1521 avant J.-C. Selon la directrice du Centre INAH, Isabel Campos Goenaga, cette découverte est d’une importance capitale pour l’archéologie du fait qu’elle change la datation du site archéologique de Morelos.

Le site de Morelos fermé jusqu’à nouvel ordre

La pyramide Teopanzolco se trouve dans l’État de Morelos, situé à soixante-dix kilomètres au sud de Mexico. Ce temple ancien récemment découvert est probablement la preuve la plus ancienne de l’occupation humaine sur le site de Morelos et qui avance de plusieurs années le commencement de la période aztèque.

Malheureusement, le séisme de l’année dernière a endommagé la pyramide de Teopanzolco ainsi que les deux temples. Le sol des deux sanctuaires est maintenant déformé, ce qui rend les structures instables et dangereuses. Les archéologues déclarent que plus de temps et de travail sont nécessaires pour évaluer les dommages et concevoir des plans de restaurations potentielles.

En attendant, le site de Morelos, déjà fermé au public et aux touristes depuis septembre 2017, reste jusqu’à présent interdit d’accès.

Mots-clés archéologie