Mexico : une tour d’ossements découverte au cœur de la ville

Mexico abrite de nombreux vestiges anciens et des dizaines de fouilles sont ainsi organisées chaque année à travers les différents quartiers de l’immense capitale mexicaine. La dernière en date a révélé l’existence d’une tour composée de plusieurs centaines d’ossements appartenant à des hommes, des femmes, mais également des enfants.

Mexico n’est pas une ville tout à fait comme les autres. Immense, elle compte en effet un peu plus de neuf millions d’habitants, pour un total de vingt millions en prenant en compte la population de son agglomération.

Tour crânes : image 1

Mais la cité est aussi à la tête d’un patrimoine historique et archéologique extrêmement important.

Mexico, une ville à l’histoire chargée

Mexico a en effet été construit sur les ruines de Tenochtitlan, l’ancienne capitale de l’empire aztèque. Bâtie sur une île du lac Texcoco, elle était la plus importante cité latine de l’époque et elle comprenant ainsi d’immenses avenues et d’innombrables habitations habitées par plusieurs centaines de milliers de personnes.

Jacques Soustelle, un ethnologue français, avait estimé la population de la ville à un chiffre compris entre cinq cent mille et un million d’habitants.

La ville a cependant connu un destin tragique. En 1521, Hernan Cortés et ses troupes ont en effet déferlé sur la ville, tuant des milliers de personnes sur leur passage. Les conquistadors ont également pris soin de détruire la plupart des temples et des idoles érigés par les Aztèques afin de réduire en cendres leur culture pour mieux imposant leur régence.

Tenochtitlan a alors laissé la place à Mexico et la cité s’est rapidement développée dans les siècles qui ont suivi, pour devenir une des villes les plus importantes de l’Amérique latine.

Depuis, bien sûr, de nombreuses fouilles ont été menées sur place et des dizaines d’archéologues ont ainsi fait le déplacement pour mettre à jour les vestiges de la culture aztèque. Avec de très bonnes surprises parfois, comme la découverte de cet ancien temple datant de Tenochtitlan.

Une équipe d’experts a récemment entrepris de mener des fouilles près du site du Templo Mayor. En creusant dans les fondations de la ville, les archéologues ont alors fait une macabre découverte, une découverte se présentant sous la forme de 676 crânes empilés les uns sur les autres pour former une tour de plusieurs mètres de haut.

Une tour composée de plusieurs centaines de crânes

Lorena Vazquez, une archéologue travaillant pour l’INAH, a pris soin d’analyser plusieurs de ces crânes et elle a lors réalisé que les ossements composant la tour appartenaient à des hommes, des femmes et des enfants.

Cette découverte l’a beaucoup surprise. Si les Aztèques étaient coutumiers de ce type de structures, ils utilisaient habituellement les dépouilles des guerriers vaincus au combat pour les ériger. Rodrigo Bolanos, l’anthropologue de l’équipe, ne comprend pas ce qui a poussé les Aztèques à utiliser des ossements de femmes et d’enfants pour construire cette vaste structure. Pour lui, cette tour est unique en son genre et elle devrait par conséquent nous offrir un autre regard sur l’histoire de la région.

Massive, la tour d’ossements mesure environ six mètres de diamètre et elle est placée dans un coin de la chapelle de Huitzilopochtli, le dieu aztèque du soleil, de la guerre et du sacrifice humain. Pour l’heure, les archéologues n’ont pas encore atteint le pied de la structure et ils ne savent donc pas combien elle mesure. En outre, ils s’attendent à découvrir plusieurs centaines de crânes supplémentaires.

Tour crânes : image 3 Tour crânes : image 2

Crédits Photos : Reuters

Mots-clés archéologiemexique