Mexique : des sièges-pénis dans le métro pour dénoncer le harcèlement sexuel

Mexico a fait installer dans le métro des sièges-pénis réservés aux hommes. Ils visent à dénoncer le harcèlement sexuel dont sont souvent victimes les jeunes femmes dans les transports en commun. Une campagne à la fois provocante, inédite et totalement décalée. Elle ne laissera personne indifférent et c’est une bonne chose.

Le sexisme ordinaire est une réalité et il touche des millions de femmes chaque année. Les chiffres révélés par la Fédération nationale des associations d’usagers des transports vont d’ailleurs dans ce sens.

Campagne Harcèlement

Une agence mexicaine a imaginé une campagne originale pour dénoncer le harcèlement dans les transports en commun.

Cette dernière a en effet mené l’année dernière une enquête auprès de très exactement 6 277 femmes françaises et elle a révélé un véritable malaise.

Le harcèlement sexuel, un problème qu’il ne faut pas minimiser

Elle nous a en effet appris que 84 % de ces femmes avaient été victimes de harcèlement sexiste dans un transport en commun. Un chiffre stupéfiant, d’autant que 71 % de ces mêmes femmes ont indiqué avoir subi des actes formellement interdits par la loi française.

Le Mexique est lui aussi confronté à cet épineux problème. Face à la situation, la ville de Mexico a donc décidé de lancer une nouvelle campagne décalée afin de dénoncer le harcèlement sexuel dans les transports en commun. Cette dernière n’est pas passée inaperçue et vous allez très vite comprendre pourquoi.

Afin d’attirer l’attention des voyageurs, la ville a effectivement fait installer dans les rames des sièges spéciaux réservés aux hommes… et notamment aux harceleurs.

Ils ressemblent beaucoup aux autres, à une différence près. Ils ont été modifiés pour prendre l’apparence du tronc d’un homme, des épaules jusqu’aux cuisses. L’agence à l’origine de la campagne a d’ailleurs poussé le concept assez loin, car les mamelons et le nombril sont apparents.

Une campagne originale et décalée pour dénoncer le harcèlement dans les transports en commun mexicains

Intéressant, mais il a mieux. Les sièges en question sont également pourvus d’un pénis flasque et proéminent. Pour s’asseoir dessus, il faudra accepter de poser son postérieur dessus.

L’idée étant évidemment de rendre le voyage aussi inconfortable que possible afin de montrer aux harceleurs que personne n’aime sentir la pression d’un sexe contre sa cuisse ou ses fesses durant un voyage en métro.

Bien sûr, les usagers ne sont pas restés indifférents à cette campagne. Très vite, de nombreuses photos et plusieurs vidéos ont commencé à affluer sur les réseaux sociaux. Cette campagne a été en outre reprise par de nombreux médias anglosaxons et elle a fait plusieurs fois le tour du monde depuis le début de la semaine.

En parallèle, l’agence a réalisé un clip amusant dans lequel elle filme la réaction des passagers. La fin de la vidéo est un peu moins drôle en revanche, car elle révèle que 9 femmes sur 10 ont été victimes d’une forme de violence sexuelle en prenant les transports en commun de Mexico.

https://www.youtube.com/watch?v=0p5pp1pcOPs

Mots-clés insolitemexique