Categories: Inclassables

Au Mexique, des voleurs ont mis la main sur des matériels radioactifs extrêmement dangereux

Alors que la Covid-19 fait des ravages, les vols au Mexique connaissent un essor en raison du développement du marché noir. Jusqu’ici, les principaux objets de convoitise étaient les réservoirs d’oxygène médical.

Plus récemment, des brigands ont ciblé un butin à la fois ambitieux et particulièrement dangereux : un camion avec une cargaison nucléaire. À l’heure actuelle, ce pays d’Amérique centrale est en état d’alerte.

Image par Dirk Rabe de Pixabay 

La tragédie s’est produite le 10 avril à 10 heures, dans la ville de Teoloyucan. Les voleurs se sont attaqués à la fourgonnette en étant armés. Suite à l’incident, le gouvernement mexicain a décidé de lancer une alerte générale pour alarmer ses citoyens. Les autorités ont expliqué à la population la menace que représente le contenu du véhicule.

Des accidents issus de matériels similaires se sont déjà produits, le plus marquant a eu lieu en 1987, à Goiânia (Brésil). L’AIEA avait rapporté la mort de 4 personnes et la contamination de 245 individus. La cause était une machine de radiothérapie abandonnée.

Un butin hautement radioactif

Le camion que les malfrats ont détourné est une Toyota Hilux qui transportait un projecteur de rayons gamma QSA Delta 800. L’appareil renfermait des substances radioactives telles que de l’iridium-192, du sélénium-75 et de l’ytterbium-169.

Selon les agents en charge du nucléaire au Mexique, un contact direct avec la machine serait susceptible d’entraîner la mort. Se trouver à une distance de moins de 30 m d’un appareil dysfonctionnel pourrait également engendrer des dégâts irréversibles sur le corps.

« Si la matière radioactive est extraite du conteneur, est déplacée ou entre en contact direct avec toute personne la manipulant, des blessures permanentes peuvent survenir en quelques minutes. »

Autorité de sûreté nucléaire mexicaine

Une course contre la montre face à la menace d’une bombe sale

Le but exact des voleurs ainsi que leur position restent encore un mystère. Les forces de l’ordre envisagent tout de même la possibilité qu’ils se trouvent dans la capitale. Étant donné la situation, le gouvernement se prépare au pire scénario.

Dans le pire des cas, les isotopes radioactifs pourraient se trouver entre les mains du cartel. Le groupe pourrait en faire une bombe sale. Avec le matériel volé, une bande organisée avec les compétences requises n’aurait aucun mal à en produire.

En ayant une telle arme en leur possession, les malfrats pourraient rançonner une énorme somme d’argent. La priorité du gouvernement local est donc d’éviter les risques qu’une éventuelle bombe sale cause un cataclysme. Le chronomètre est donc lancé, les autorités n’ont d’autres choix que de traquer les brigands en tachant de faire vite.  

Share
Published by
Nick Olaizola

Recent Posts

Sur TikTok, les cristaux maudits marchent fort

TikTok est un peu devenu the place to be. La plateforme rencontre en effet un…

10 mai 2021

Covid-19 : venez donc vous faire vacciner au château de Dracula

En Roumanie, les pouvoirs publics ont trouvé une bonne idée pour inciter la population à…

10 mai 2021

Starlink va faire la guerre aux pirates

Starlink applique une politique de tolérance zéro à l'égard des pirates et donc de toutes…

10 mai 2021

Titanic : une lettre rédigée la veille du naufrage retrouvée 109 ans plus tard

En 2017, une bouteille renfermant une lettre écrite par une passagère à bord du Titanic…

10 mai 2021

Amazon a un problème avec les fausses reviews

Nous savons que la concurrence est rude dans les affaires. Mais il semblerait que même…

10 mai 2021

Après The Walking Dead, Outcast et Invincible, Robert Kirkman travaille sur un nouveau film

Robert Kirkman s'est fait un nom grâce à The Walking Dead, une bande dessinée qui…

10 mai 2021