MFlow, un nouveau concurrent à Spotify ?

Depuis Last.fm et Deezer, on voit fleurir des services d’écoute musicale en ligne un peu partout sur le web. L’un des meilleurs du genre, c’est quand même Spotify mais la concurrence risque d’être rude. MFlow est en effet un nouveau service du genre et il cumule les bons points en offrant en plus une couche sociale pas forcément déplaisante. Si vous aimez la musique et discuter avec d’autres mélomanes avertis, on peut même dire qu’il risque fort de vous séduire, d’autant plus qu’il propose un certain nombre de fonctionnalités fort fort utiles. Mais attention, car tout n’est pas forcément rose non plus…

Ce qui frappe de prime abord avec MFlow, c’est son interface séduisante et minimaliste. Pour trouver des titres, il suffit ainsi de commencer par indiquer quelques mots-clés dans le champ de formulaire qui va bien et le service vous renverra une liste de propositions correspondantes. Notons d’ailleurs qu’à l’heure où j’écris ces lignes, son catalogue compte un peu plus de 5 millions de titres, ce qui vous laisse franchement l’embarras du choix.

Point positif, la liste des résultats d’une recherche n’a pas grand chose à voir avec ce qui se pratique d’habitude. Quatre onglets vous permettent ainsi de switcher très facilement entre les pistes, les artistes, les albums et les tags associés. Même chose, il est également possible de changer de vue et d’opter pour une présentation en liste ou en vignettes. Si vous optez pour cette dernière, alors chaque résultat sera accompagné d’une capture de la jaquette de l’album associé. C’est aussi joli et utile qu’une Miss France de 17 ans, mais fallait bien souligner cette fonctionnalité.

Ce qui est très bien foutu, aussi, c’est qu’il est possible de savoir quels sont les autres utilisateurs du service à avoir écouté les pistes de notre choix. Il suffit ensuite de cliquer sur leur pseudonyme pour connaître leur activité sur MFlow et on peut ainsi découvrir plein plein de nouveaux artistes top branchés qui vous permettront de passer pour un fin connaisseur auprès de tous ces dinosaures qui ne connaissent de la musique que le rayon de la FNAC la plus proche de chez eux. Je sais, c’est méchant mais c’est lundi alors j’ai le droit de cracher sur mes semblables. Bref, le portail est bien conçu mais il a tout-de-même un vilain gros défaut : il est impossible d’ajouter un titre à une playlist. En gros, tout ce que vous pouvez faire, c’est écouter un ou plusieurs titres d’un album. Cela dit, on précisera que le service vous permet également de partager un titre sur Twitter ou encore Facebook.

Tout comme Spotify, MFlow propose également une application pour accéder directement au service depuis son bureau. Cette dernière est compatible à la fois Windows et Mac mais présente un inconvénient de taille : seules les 30 premières secondes des titres du catalogue peuvent être écoutées. Si vous voulez en entendre plus, il faudra forcément passer à la caisse et acheter les titres de votre choix (£0,99 pièce). Dommage, en l’état, ça ne sert pas à grand chose.

Le bilan global n’est donc pas très positif. MFlow est un service intéressant mais il ne va malheureusement pas assez loin pour faire de l’ombre à Spotify. On précisera toutefois que les négociations avec les maisons de disque ne sont pas franchement de tout repos et qu’il est parfaitement possible que ce nouveau venu sur la scène de l’écoute musicale en ligne doivent commencer par se tailler une réputation et par montrer patte blanche avant de pouvoir convaincre les majors de proposer plus, de proposer mieux.

Enfin on croise les doigts, hein…

Mots-clés musiquestreamingweb