MH370 : la Malaisie dément les affirmations de Peter McMahon

Peter McMahon fait beaucoup parler de lui depuis le début de la semaine, et plus précisément depuis la mise en ligne d’une publication dans lequel l’homme affirme avoir trouvé l’épave du MH370 grâce à Google Earth.

Liow Tiong Lai, le ministre malaisien des Transports, a récemment pris la parole pour donner son point de vue sur toute l’affaire et il n’a pas franchement mâché ses mots.

Daech Avion

Le MH370 a décollé de Kuala Lumpur le 8 mars 2014 à destination de la capitale chinoise, mais il ne l’a jamais atteinte.

MH370 : un crash qui n’a pas encore été résolu

Quelques heures après le décollage de l’avion, son transpondeur a en effet été coupé et l’appareil a disparu des radars. La Malaysia Airlines a tenté à plusieurs reprises de reprendre contact avec le pilote et l’équipage, sans succès, et la compagnie a fini par déclarer sa disparition.

Une enquête a bien entendu été ouverte. Elle a permis de déterminer que l’avion avait continué à émettre des signaux cinq heures après la coupure de son transpondeur, mais cela n’a malheureusement rien changé et nous ignorons encore aujourd’hui ce qui est arrivé au vol.

Peter McMahon, un ingénieur de soixante-quatre ans originaire des terres australiennes, a donc mené sa propre enquête et l’homme a affirmé en début de semaine avoir retrouvé l’épave de l’avion en s’appuyant sur les relevés communiqués par les autorités et sur la solution Google Earth.

D’après lui, le MH370 se serait bien écrasé et les débris de l’avion se trouveraient à une quinzaine de kilomètres au sud de Rodrigues, une île située non loin de l’île Maurice. Histoire de donner un peu plus de corps à sa découverte, l’ingénieur a également affirmé disposer d’une solide connaissance en matière de crashs aériens et il a en plus indiqué avoir transmis ses découvertes et ses observations au bureau australien des transports et de la sécurité.

Les découvertes de l’ingénieur australien démenties par les autorités

L’annonce n’est pas passée franchement inaperçue en Malaisie et le ministre malaisien des Transports a très vite pris la parole pour donner son point de vue sur les découvertes de Peter McMahon.

D’après lui, les déclarations de l’ingénieur australien seraient ainsi totalement infondées et mensongères. Durant son allocution, le ministre l’a ainsi accusé de chercher à induire les internautes en erreur.

Loin d’en rester là, le politicien a aussi indiqué que les autorités malaisiennes travaillaient de concert avec le bureau australien du transport et de la sécurité afin de retrouver l’avion disparu. Ensemble, les deux bureaux auraient défini une zone de recherche se trouvant au large des côtes australiennes et non pas dans les eaux mauriciennes.

Le bureau australien des transports et de la sécurité a confirmé de son côté avoir été contacté par McMahon, mais il a également indiqué que les découvertes de l’homme n’avaient pas été prises au sérieux par ses équipes.

En outre, un représentant du bureau a indiqué que les photos transmises par l’ingénieur australien dataient du 6 novembre 2009 et donc de quatre ans avant la disparition de l’avion. La JACC a qualifié pour sa part les propos de l’homme de fallacieux.

Mots-clés googlegoogle earth