On a découvert des microbes inconnus à bord de l’ISS

Les chercheurs de l’ISS  ont fait une découverte très intéressante. On apprend grâce au site Science Alert qu’ils ont trouvé des microbes qui étaient jusqu’alors inconnus de la communauté scientifique à bord de la station spatiale. Ce sont des bactéries qui ont été retrouvées aux quatre coins de l’ISS.

Au départ, les chercheurs pensaient qu’il s’agissait de microbes différents. Toutefois, les analyses ont révélé qu’ils appartenaient tous à la même espèce. Celle-ci a été baptisée Methylobacterium ajmalii. À en croire les scientifiques, ces bactéries pourraient permettre de cultiver des plantes en dehors de la Terre.

Crédits Pixabay

Cette découverte a fait l’objet d’une étude publiée dans la revue Frontiers in Microbiology.

Des prélèvements qui remontent à 2015

Les prélèvements de ces microbes ne datent pas d’hier. On sait que la première bactérie a été trouvée dans un rack contenant du matériel scientifique en mars 2015. La deuxième a été prélevée en mai 2015 dans la coupole de l’ISS. La troisième bactérie, quant à elle, provient de la table de repas de la station spatiale. Sa détection remonte à mai 2015.

Des analyses ont permis d’étudier les caractéristiques du Methylobacterium ajmalii. D’après les chercheurs, il s’agit d’un bacille Gram +. Cette espèce de bactérie évolue à une température comprise entre 25 et 30°C. Ces microbes peuvent également se retrouver sur Terre, dans le sol, dans l’air, dans l’eau ou encore sur des plantes.

A lire aussi : Une particule d’antimatière extrêmement puissante s’est écrasée en Antarctique

Cultiver des plantes dans l’espace

Le Methylobacterium ajmalii est une bactérie qui peut s’avérer utile dans la culture des plantes. Les chercheurs ont souligné le fait qu’elle était capable de fixer l’azote sur les espèces végétales. L’utilisation de ce microbe pourrait donc permettre de faire pousser des plantes ailleurs que sur Terre.

« Pour faire grandir des plantes dans des endroits extrêmes où les ressources sont minimales, l’identification de nouveaux microbes qui aident à promouvoir la croissance des plantes dans des conditions stressantes est essentielle », lit-on dans un communiqué de presse de la NASA.

Pour l’heure, les chercheurs se concentrent sur l’étude des séquences génomiques de ces microbes pour identifier « les déterminants génétiques qui pourraient potentiellement contribuer à la culture de plantes » dans l’espace. Jusqu’à aujourd’hui, les scientifiques ont prélevé 1000 échantillons de microbes à bord de l’ISS. Elles attendent actuellement d’être rapatriées sur Terre.

Mots-clés iss