Microsoft a décidé d’en finir avec Internet Explorer 6

Les développeurs qui ont un peu d’expérience connaissent bien Internet Explorer 6. Et pour cause puisqu’ils l’ont redouté durant des années. Sans rire, développer pour ce navigateur, c’était juste l’enfer et nombreux sont ceux à l’avoir définitivement abandonné. Pour tout vous dire, même Microsoft a décidé d’en finir et la firme de Redmond en a même profité pour lancer un site dédié : The Internet Explorer 6 Countdown. Même que ce dernier n’a qu’un seul et simple objectif : vous encourager à changer de navigateur.

Un site vraiment bien réalisé et qui présente une carte du monde détaillant les parts de marché occupées par Internet Explorer 6 dans tous les pays du monde. On apprend ainsi que ce navigateur qui accuse quand même son âge (10 ans, ce n’est pas rien) est encore utilisé par 12 % de la population mondiale. C’est 9 % de moins que l’année  dernière, certes, mais ça reste tout-de-même énorme. Sans rire, penser qu’ils sont encore si nombreux à souffrir devant ce navigateur jour après jour, c’est une idée proprement intolérable.

C’est assez surprenant mais c’est finalement la Chine qui détient la palme. En effet, 34,5 % de sa population accède au web en passant par Internet Explorer 6. Comme quoi, les dictatures… Ensuite vient le tour de la Corée du Sud (24,8 %), l’Inde (12,3 %), Taiwan et l’Arabie Saoudite (10,7 %) mais aussi le… Japon (10,3 %) et le Vietnam (10 %). Je sais, moi non plus je ne m’attendais pas à ça de nos cousins japonais. Tous les autres pays sont désormais sous la barre des 10 % fatidique et on ne manquera pas de remarquer que la France n’apparaît même pas sur cette carte. Cela dit, d’après les derniers chiffres publiés, il semblerait que nous ne soyons pas loin de nous débarrasser d’Internet Explorer 6 puisque ce dernier ne détient plus que 3,9 % des parts de marché dans l’hexagone.

On notera au passage que tous ces chiffres proviennent de Net-Applications et reposent sur des données récoltées en février 2011. Si vous lisez cet article dans quelques mois (bienvenue à vous, visiteurs du futur), il y a de fortes chances que les parts détenues par Internet Explorer 6 aient encore baissé. Donc si tu es étudiant et que tu es en train de préparer un long mémoire sur le taux de pénétration des nouveaux navigateurs, pense à aller chercher d’autres sources histoire de ne pas passer pour un clown auprès des correcteurs.

Quoi qu’il en soit, c’est évidemment un beau geste de la part de Microsoft. Une fois de plus, la firme prouve qu’elle est désormais capable de faire preuve d’auto-dérision et ça fait vraiment plaisir à voir. On se souviendra d’ailleurs de la gerbe de fleur qu’elle avait fait parvenir aux organisateurs des funérailles virtuelles de son navigateur.