Microsoft : côté business, le Cloud cartonne et le PC décline

Microsoft vient de publier ses résultats pour le quatrième trimestre de l’année fiscale 2017 (soit la période comprise entre fin avril dernier et début juillet), et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont excellents. La firme de Redmond affiche en effet un chiffre d’affaires de 23.3 milliards de dollars, pour un bénéfice net atteignant les 6.5 milliards. Les résultats de la société se payent même le luxe d’être supérieurs aux prévisions faites par les analystes, notamment en termes de bénéfice par action, qui se cale à 0.80 dollar, en lieu et place du timide 0.71 prévu.

Des chiffres particulièrement encourageants que Microsoft explique par la très bonne performance réalisée conjointement par ses services de Cloud (notamment via Microsoft Azure) et au moyen de ses logiciels, chapeautés par la division « Productivity and Business Processes ».

La firme de Redmond vient de dévoiler ses derniers résultats. Si sa division Cloud cartonne, ce n’est pas le cas de la branche Xbox et du secteur entreprise…

 

Grâce à Office 365 et Dynamics 365, cette dernière parvient en effet à progresser de 21%, pour un chiffre d’affaires désormais fixé à 8,4 milliards de dollars ; tandis que le Cloud bondit de 11% pour atteindre les 7,4 milliards de dollars de recettes. La progression la plus ébouriffante revient toutefois aux services Azure de Microsoft, dont l’impressionnante croissance se chiffre à pas moins de + 97%.

Des résultats en déclin sur le PC et en (légère) progression sur le Gaming

Si le logiciel et le Cloud tirent le bilan trimestriel de Microsoft vers le haut, les divisions “Personal Computing” et Xbox font pour leur part grise mine.

La première affiche ainsi un léger recul de 2% et se contente de 8,8 milliards de dollars de CA, contre 8,9 milliards l’an passé à la même période ; tandis que la branche Gaming du géant américain voit son volume de vente baisser d’un bon 29% côté hardware. Côté jeux (tant physiques que dématérialisés) le bilan est en revanche meilleur, avec une progression des ventes fixée à 11%, permettant de fait à la division Xbox – dans sa globalité – d’afficher une hausse de CA de 3% sur ce Q4 de l’année fiscale 2017.

Malgré ces petites déconvenues, Microsoft présente de manière générale tous les signes d’une excellente santé financière en cette année 2017. De quoi lui permettre d’investir plus encore dans les secteurs porteurs, tout en renforçant éventuellement certaines de ses divisions, actuellement à la peine sur un marché en constante évolution.

Mots-clés azurecloudmicrosoft