Microsoft dépose un brevet pour empêcher le téléphone au volant

Le géant de Redmond a visiblement a cœur de veiller sur les utilisateurs de ses services et de ses terminaux, mêmes les moins prudents d’entre eux. C’est ainsi que la firme a déposé un brevet pour des fonctionnalités à destination des smartphones, visant à dissuader d’utiliser son téléphone tout en conduisant.

Une bien belle initiative en l’état, qui pourrait – si elle était mise en place – décourager les jeunes (eh oui c’est notamment à eux que Microsoft a pensé) d’user de leurs smartphones en fonçant à tombeau ouvert sur les routes, ou en tout cas assurer au maximum leur sécurité au volant.

Smartphone au volant

Utiliser son téléphone au volant, c’est interdit, et Microsoft l’a bien compris

Malgré les interdictions, l’usage du téléphone au volant est malheureusement encore très répandu, c’est un fait. Et si les gens ne parviennent pas à se raisonner et à laisser leur mobile de côté le temps d’un trajet, alors il convient de faire en sorte de limiter au maximum la dangerosité de leur acte. C’est certainement avec cette approche que Microsoft a déposé ce fameux brevet.

Dissuader les jeunes conducteurs, mais pas seulement

La firme de Redmond a tout prévu. Son projet répondant au doux nom de « Mobile Device for Safe Driving » semble plutôt bien pensé et permet notamment de détecter si une personne utilise son téléphone au volant, mais aussi de lui notifier si elle a une conduite à risque ou si elle est en excès de vitesse.

Mais ce n’est pas tout. Nous l’avons dit, Microsoft a une pensée toute particulière pour les jeunes, et c’est à leur attention que la société a mis au point un système signalant leurs méfaits sur la route… directement à leurs parents. Sympa non ?

Une fonctionnalité qui n’est malheureusement pas sûre de voir le jour

Déposer un brevet n’est pas une garantie sûre et certaine que le produit, ou dans le cas présent la fonctionnalité, voit le jour. Il faut donc de prendre le tout avec du recul, Microsoft ne sortira peut-être jamais ce mode, ce qui serait dommage, avouons-le.

Si toutefois il venait à sortir, ce serait très certainement à destination des Windows Phones (logique), puisque sur les croquis déposés, ce sont effectivement les propres smartphones de l’entreprise qui sont présentés.