Microsoft envisagerait-il de lancer un Surface Phone pliable ?

Microsoft a récemment déposé un nouveau brevet mettant en scène un téléphone portable équipé d’un écran pliable. La firme s’en inspirera-t-elle pour le Surface Phone ? C’est une possibilité, mais ce n’est pas totalement garanti non plus. Tous les brevets ne débouchent en effet pas systématiquement sur la commercialisation d’un produit.

Le brevet en question a été déposé à l’UPSTO en 2014 et il vient d’être accordé à la firme de Redmond. MS Power User l’a repéré en fouinant dans la base de données de l’organisme pendant de longues heures. Tout le mérite revient donc à nos confrères.

Brevet Surface Phone

Microsoft a déposé un nouveau brevet assez surprenant.

Le document évoque un produit assez atypique se présentant sous la forme d’un smartphone composé de plusieurs pans accrochés les uns aux autres par une de ces charnières dont l’entreprise a le secret.

Microsoft a imaginé un téléphone capable de se déplier

Ces pans ne se contentent cependant pas de se replier les uns sur les autres. Ils embarquent aussi tous un écran tactile. Le même, en réalité.

La surface de l’appareil est en effet recouverte par une dalle capable de se plier sans rompre. Grâce à ce système, il suffit de déplier un ou plusieurs pans pour transformer le téléphone en tablette, et vice-versa. Le concept n’est certes pas nouveau, mais il est très bien exécuté et ce brevet est ainsi d’une extrême précision.

Il détaille notamment le système de charnière envisagé par Microsoft.

Très ingénieux, ce système repose sur l’utilisation de plusieurs pièces métalliques dissimulées dans des logements situés sur les bordures des pans composants le terminal. Il suffit ainsi de déplier totalement une de ces pièces pour libérer ces pièces et pour qu’elles viennent ensuite s’imbriquer dans le pan situé à côté. Grâce à ces pièces, le terminal offre une certaine rigidité lorsqu’il est transformé en tablette et cela évite donc que les pans le composant ne se replient brutalement les uns sous les autres lorsque l’appareil est en utilisation.

Un ingénieux système de charnière

Microsoft a décliné son concept en deux versions. La première présente un appareil composé de seulement deux pans et la seconde va un peu plus loin puisqu’elle se focalise sur un terminal composé de trois pièces différentes.

Ce brevet peut sembler un peu fantaisiste, mais il faut tout de même rappeler que le géant américain n’est pas le seul à s’intéresser aux téléphones pliables. Samsung et LG travaillent eux aussi sur des appareils dotés d’un écran flexible et ils devraient même en commercialiser un avant la fin de l’année.

Si tous les brevets ne débouchent pas systématiquement sur un produit fini, il faut rappeler que le Surface Studio a aussi eu droit à un brevet similaire plusieurs années avant sa commercialisation.