Microsoft est convaincu que son rachat de TikTok, refusé, aurait été une bonne chose

TikTok est dans une impasse. Le gouvernement Trump souhaite que ByteDance accepte l’achat de cette application ultra populaire chez les jeunes Américains, pour pouvoir continuer à subsister sur le territoire. Car TikTok est accusé, par les USA, d’espionnage pour le compte du Parti communiste chinois, en exploitant les données privées des utilisateurs. Un temps, c’est Microsoft qui fut envisagée pour racheter l’application et permettre son autorisation sur le territoire américain. Malheureusement pour l’entreprise, ByteDance a refusé son offre et décidé de s’approcher d’Oracle pour ne pas voir TikTok banni, aux USA.

Face à ce refus d’achat, Microsoft s’est laissée à une petite note sur son site.

Crédits Pixabay

Microsoft regrette ce refus, et pense que TikTok aurait pu être entre de bonnes mains.

Microsoft exprime ses regrets de ne pas avoir pu racheter TikTok

Microsoft n’aura pas TikTok et regrette cette décision. La multinationale américaine s’est exprimée à ce sujet, sur son site, expliquant que “ByteDance nous a informés, aujourd’hui, qu’ils ne souhaitent pas vendre ses activités américaines pour TikTok à Microsoft“. Pour la société, cet achat aurait “était une bonne chose pour les utilisateurs” de l’application, tout en “protégeant les intérêts de la sécurité nationale“.

Microsoft fait évidemment référence aux accusations d’espionnage qui pèsent sur ByteDance et TikTok, pour la sécurité nationale des USA. Pour rappel, l’Inde a déjà évoqué cette raison pour bannir l’application sur son territoire, et d’autres développées en Chine.

À lire aussi : Battue par Oracle, Microsoft ne serait plus dans la course pour le rachat de TikTok

Mais qu’aurait fait Microsoft, avec TikTok entre ses mains ? La société explique que sa stratégie aurait été “d’apporter des modifications essentielles pour permettre que la plate-forme réponde aux normes les plus strictes en matière de sécurité, de respect de la vie privée, de sécurité et de lutte contre la désinformation“. Microsoft rappelle avoir déjà évoqué ces points “lors de la déclaration du mois d’août dernier“.

Mais Microsoft, qui ne veut pas se montrer amère, explique également “attendre avec impatience d’observer comment la plate-forme va évoluer avec ces différents points“.  Des points dont la gestion par ByteDance est critiquée, TikTok accusé de ne pas respecter la vie privée et participer activement à la diffusion de fausses informations.