Microsoft : la réalité augmentée pour ne plus rien oublier

Une fois n’est pas coutume, les brevets déposés par les grandes firmes de la Tech nous informent sur leurs plans pour l’avenir. De l’idée saugrenue, à la technologie qui débarquera dans les prochains mois, en passant par le projet délirant qui ne verra peut-être jamais le jour : tout arrive à un seul et même endroit – du moins pour les sociétés américaines – l’USPTO (United States Patent and Trademark Office).

C’est donc aujourd’hui de Microsoft que nous allons parler, la firme de Redmond ayant déposé le 22 décembre dernier un brevet pour un système dédié à Hololens (son casque de réalité augmentée, ou ses futures versions), et conçu pour tracker les objets du quotidien que l’on oublie souvent.

Brevet-AR-Microsoft

La réalité augmentée : arme idéale pour pallier à nos trous de mémoire ? C’est ce que pense Microsoft

Basé sur le tracking des objets qui apparaissent dans votre champ de vision (une fois le casque porté), le système sera capable (s’il voit le jour) de vous signifier où se trouvent vos clés, votre téléphone portable ou cette paire de lunettes de soleil qui n’est jamais rangée où il faudrait.

Hololens à la rescousse des têtes en l’air

Pour se faire, le dispositif sera articulé autour d’un capteur photo et d’un logiciel permettant de différencier les choses censées rester immobiles, de celles pouvant être déplacées fréquemment. En d’autres mots le système saura faire la différence entre un magazine et une plante verte en pot.

Partant de là il sera possible de questionner le casque pour qu’il indique l’emplacement de l’objet recherché. Ce dernier sera en outre capable de vous rappeler automatiquement (via un système d’alarme) de ne pas oublier votre smartphone – par exemple – en se basant sur vos habitudes.

Dernier point, et toujours d’après le brevet : les lunettes de réalité augmentée seraient prévues pour communiquer avec une base de données sécurisée. De cette façon les informations recueillies par d’autres membres de la famille équipés de ces dernières, pourront être partagées et ainsi bénéficier à l’ensemble du foyer.

Vie privée en péril ?

Si le projet de Microsoft est résolument prometteur, il pose tout de même une nouvelle fois la question du respect de la vie privée.

En effet si ce casque filme en permanence notre quotidien, comment s’assurer que les données enregistrées (et éventuellement stockées sur ces fameux serveurs sécurisés) ne soient pas réutilisées à d’autres fins que celle visant à nous le simplifier ?

La question reste entière, d’autant plus à l’heure où l’intimité de nos foyers est fréquemment mise en péril par nos gadgets technologiques…