Microsoft n’a pas l’intention de développer son propre Battle Royale

Vous raffolez des Battle Royale et vous êtes un amateur de licences Microsoft ? Mauvaise nouvelle pour vous, la firme de Redmond n’a pas pour projet d’en développer. Interrogé sur Twitter à ce propos, Phil Spencer, le patron de la branche Xbox, a eu l’occasion de s’exprimer sur le genre et d’affirmer que créer une nouvelle licence articulée autour de ce mode de jeu n’était d’actualité ni chez Microsoft ni au sein des studios qui lui sont rattachés.

La raison invoquée par l’intéressé est finalement assez simple : il y a déjà trop de monde sur ce secteur. Communicant émérite, Phil Spencer laisse toutefois une porte ouverte en indiquant qu’il faudrait – pour que Microsoft se lance – qu’un de ses studios ait un projet novateur et différent de ce qui est déjà présent sur le marché.

Phil Spencer, le patron de la division Xbox, a eu l’occasion de s’exprimer sur les Battle Royale. Sa réponse est nette, Microsoft n’a pas l’intention d’en développer.

Il faut dire que deux facteurs sont effectivement à prendre en compte pour le géant américain. D’une part, Fortnite et PUBG sont deux mastodontes très bien implantés qu’il serait difficile de supplanter (certains essayent d’ailleurs avec plus ou moins de succès) ; et par ailleurs, il est difficile de savoir combien de temps le phénomène Battle Royale va durer. Un terrain miné pour Microsoft qui préfère pour l’heure soutenir ceux qui sont déjà dans l’arène – et notamment PUBG.

Microsoft ne souhaite pas suivre bêtement la tendance des Battle Royale

C’est en tout cas ce qu’explique Phil Spencer en filigrane. « Des millions [de joueurs] jouent à des Battle Royale en ce moment. Je ne veux en développer un uniquement parce que d’autres l’ont fait. Fortnite est massif, PUBG est énorme, de nouveaux Battle Royale sont créés par des développeurs chevronnés, je préfère les soutenir. À moins que nous trouvions quelque chose de spécial en ‘first party’, qui soit différent » a-t-il estimé.

Un message relativement explicite qui augure de belles journées pour PUBG et Fortnite. Les deux leaders du secteur n’auront probablement pas à ce soucier de voir entrer un nouveau loup dans la bergerie… Du moins pas tant que Microsoft n’aura rien de nouveau à apporter à un genre qui pourrait – de toute façon – s’essouffler assez vite.