Microsoft obtient gain de cause contre le groupe de hackers APT28

Microsoft est parvenu à avoir gain de cause contre le groupe de hackers Fancy Bear. La décision de justice interdit à ces derniers de harceler les utilisateurs des produits de la marque. Dans le cas où les hackers s’aviseraient encore de porter préjudice à ces consommateurs, ils encourraient des sanctions plus importantes. Cette décision de justice semble pourtant ne pas satisfaire Microsoft. C’est la revue The Daily Beast qui révéla cette information.

Le département juridique de Microsoft a intenté un procès ayant duré de nombreux mois contre le groupe de cybercriminels APT28. Bien connu du renseignement russe, ce groupe se fait également connaître sous d’autres noms comme Pawn Storm ou Sednit. Il est spécialisé dans des affaires de piratage.

Hacking En Marche

Le groupe jouit également d’une certaine influence au vu des attaques menées dans le passé, des attaques comme le piratage de TV5 Monde.

Les données de Microsoft comme base de leurs opérations

L’un des faits marquants de ce groupe est sans doute les attaques répétées qu’il intenta à l’encontre de Microsoft. Leur but est de mieux dérober les informations relatives à ses utilisateurs pour mener à bien leurs attaques. Bien entendu, Microsoft n’est pas resté sans rien faire et a traduit les cybercriminels en justice.

Les magistrats américains ont donc rendu un verdict face à la plainte déposée par l’éditeur. La décision émise par les juges interdit ainsi le groupe APT28 d’émettre des malwares dans les logiciels de Microsoft ou encore de subtiliser un de ses services.

Une maigre consolation pour Microsoft

Le procès ne présentait pas de difficulté particulière, les accusés ne s’étaient pas présentés le jour du jugement. Les documents ainsi que le jugement sont pourtant bien parvenus aux hackers grâce à la notification et à travers leurs adresses mails. Les recherches ont permis de découvrir les adresses mail utilisées par les hackers pour sauvegarder des noms de domaine.

Même si cette condamnation sans arrestation paraît légère, le conflit opposant Microsoft à ce groupe peut ne pas s’arrêter là. Cette injonction du tribunal ouvrira la possibilité à Microsoft d’avoir les domaines qui ont été utilisés par ATP28 durant leurs attaques.

RED By SFR : la Box Internet Série limitée est à 15 € par mois

Mots-clés microsoft