Microsoft pourrait acquérir TikTok à condition de répondre à certaines exigences de la Maison Blanche

Le lundi 03 août 2020, TechCrunch nous rapporte que Microsoft a récemment publié une déclaration sur son blog d’entreprise annonçant qu’elle poursuivrait les pourparlers avec TikTok pour un éventuel achat de la plateforme de réseautage. Dans ce communiqué, Microsoft invite également d’autres « investisseurs américains » à acquérir des participations minoritaires dans TikTok.

Avant la sortie de ce communiqué, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, et le président Donald Trump se sont entretenus, ceci à cause du fait que le numéro un des États-Unis s’est particulièrement montré hostile envers le réseau social chinois et son acquisition par une entreprise américaine. 

Crédits Pixabay

Satya Nadella s’est ainsi directement entretenu avec le président américain et il semblerait que les deux hommes soient arrivés à un compromis.

Le communiqué indique effectivement que :

Suite à une conversation entre le PDG de Microsoft, Satya Nadella, et le président Donald Trump, Microsoft est prête à poursuivre les discussions pour explorer un achat de TikTok aux États-Unis.

Pourquoi cette volte-face ?

Il y a quelques jours, le président Donald Trump a menacé d’interdire TikTok aux États-Unis et d’amener également d’autres entreprises chinoises dans son sillage. Il a même déclaré qu’il pouvait user du pouvoir exécutif, ou faire sortir un arrêt, pour interdire TikTok dès le samedi 1er août dernier.

Mais il semblerait que le locataire de la Maison Blanche n’ait pas encore mis ses menaces à exécution. Peut-être, grâce à sa discussion avec le PDG de Microsoft ? En tout cas l’entreprise a ajouté dans son communiqué que :

Microsoft apprécie pleinement l’importance de répondre aux préoccupations du président. Il s’est engagé à acquérir TikTok sous réserve d’un examen de sécurité complet et à fournir des avantages économiques appropriés aux États-Unis, y compris au Trésor américain.

Le géant des logiciels a aussi déclaré que les pourparlers avec TikTok prendraient fin au plus tard le mardi 15 septembre 2020 et, qu’en parallèle, l’entreprise serait toujours en contact avec Donald Trump et son administration.

À lire aussi : TikTok fait face à des pétitions en ligne

Microsoft a déjà pris certains engagements

La négociation entre Microsoft et TikTok couvre la possession et l’exploitation du réseau social aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande par Microsoft.

Pour l’instant, la question de l’occupation en Inde n’a pas encore été tranchée. Par contre, en matière de protections des données et de la confidentialité, Microsoft s’est engagée à ce que « le modèle d’exploitation du service soit conçu pour garantir la transparence aux utilisateurs ainsi qu’une supervision appropriée de la sécurité par les gouvernements de ces pays ».

En ce qui concerne particulièrement les utilisateurs américains, Microsoft a promis que « toutes les données privées des utilisateurs américains de TikTok seront transférées aux États-Unis et y resteront. Dans la mesure où ces données sont actuellement stockées ou sauvegardées en dehors des États-Unis, Microsoft veillera à ce que ces données soient supprimées des serveurs en dehors du pays après leur transfert ».

Mais cela, bien sûr, à condition que Microsoft acquière TikTok.