Microsoft rachète LinkedIn pour 26 milliards de dollars

Lancé en l’an de grâce 2003, LinkedIn est un réseau social professionnel, dédié à la recherche d’emploi et à l’élaboration d’un réseau professionnel. Ce service compte pas moins de 433 millions de membres à travers le monde dont 11 millions en France.

En terme d’affluence LinkedIn n’est pas mal loti non plus puisque plus de 105 millions d’usagers se connectent tous les mois à son site ou à son application.

linkedin

Linkedin, le réseau social d’entreprise appartient désormais à Microsoft

Mais si l’on en parle aujourd’hui ce n’est pas simplement pour citer quelques statistiques, mais parce Microsoft a annoncé son rachat ce lundi pour la coquette somme de 26.2 milliards de dollars.

Microsoft a besoin de LinkedIn

Une manœuvre des plus ambitieuses car il s’agit ni plus ni moins d’un des rachats les plus dispendieux de l’histoire du High-Tech (notamment après le rachat en octobre d’EMC – spécialisé dans le cloud – par Dell pour 67 milliards).

Microsoft n’a cependant pas acquis LinkedIn par hasard, et a une stratégie très précise derrière la tête.

Et oui, si Microsoft a autant investi d’argent, c’est parce que la firme de Redmond a de grands projets à destination des professionnels, et LinkedIn pourrait bien lui servir de tremplin sur ce secteur, un secteur sur lequel le géant américain a des vues depuis un moment.

Pourquoi Microsoft a besoin de LinkedIn ? Déjà parce que les intérêts des deux firmes convergent, elles sont toutes deux résolument tournées vers le monde professionnel, mais aussi et surtout parce que le réseau social est détenteur d’une quantité non négligeable de données précises sur les entreprises et leurs employés.

On estime par exemple que LinkedIn détient les CV de ses 433 millions de membres mais également des informations précises sur leur vie professionnelle.

Grâce à LinkedIn, Microsoft va avoir une vision d’ensemble du marché de l’emploi

Ces informations sont particulièrement alléchantes pour Microsoft qui obtiendra ainsi une bien meilleure connaissance du milieux et de ses exigences.

Il sera certainement plus facile dans ces conditions de vendre des services comme Azure – une solution d’analyse et de stockage dans le cloud pensée pour les entreprises – ou plus terre à terre, le pack Office 365.

Notons pour conclure que malgré son rachat, le réseau social restera une société indépendante qui conservera son PDG actuel, Jeff Weiner. Une bonne chose pour LinkedIn, qui pourra ainsi continuer à fonctionner comme par le passé.

Mots-clés linkedinmicrosoft