Microsoft s’explique au sujet du ‘key logger’ de Windows 10 Technical Preview

Windows 10 Technical Preview est capable de lire et d’enregistrer tout ce que vous tapez à l’aide de votre clavier. Même que c’est stipulé noir sur blanc dans les conditions d’utilisation du produit. Celles-là même que personne ne prend jamais le temps de lire. Inutile de faire votre étonné, l’affaire n’est pas nouvelle et elle fait même les choux gras de la presse depuis la fin de semaine dernière.

Il aura donc fallu attendre quelques jours pour que la firme de Redmond ne donne sa vision des faits et elle a profité d’une entrevue menée par The Register pour apporter quelques précisions au sujet de ce terrible “key logger” qui menace le monde libre.

Menu démarrer Windows 10

Le menu “démarrer” de Windows 10. La NSA peut voir toutes vos tuiles, pas de bol.

Et devinez quoi ? C’est assez incroyable, mais Microsoft n’en a absolument rien à faire de votre compte en banque ou même des missives enflammées que vous envoyez à votre maitresse. Ou à votre amant, c’est selon. Dingue, non ?

Microsoft n’en a rien à faire de votre compte en banque, il a largement de quoi s’amuser bien comme il faut

Certes, et en réalité, tous ces outils d’analyse ne sont là que pour une seule chose : permettre à la firme de savoir ce qui marche, et ce qui marche moins. L’idée n’est donc pas d’espionner les utilisateurs, mais plutôt de savoir comment la Technical Preview de Windows 10 réagit à leurs nombreuses sollicitations.

Pour quoi faire ? Tout simplement pour corriger les différents bogues et faire en sorte que tout fonctionne correctement lorsque la version finale du système sera déployée à travers les foyers et les entreprises des six continents.

Mais le plus drôle, finalement, c’est que Microsoft n’est pas le seul à procéder de la sorte. Je l’avais évoqué dans mon précédent article, mais quasiment tous les éditeurs procèdent de la même manière, et cela ne date pas d’hier. C’est angoissant, bien sûr, mais cela n’a rien d’étonnant et cela fait aussi partie du jeu.

L’idée qu’il faut bien se mettre en tête, c’est que le programme Windows Insider n’a pas été créé pour nous permettre de faire mumuse (même si c’est très rigolo). Et c’était exactement la même chose pour les versions bêta de Yosemite, et de toutes les autres solutions du même genre.

Ah et sinon, j’ai installé Windows 10 dans une machine virtuelle, et j’avoue être plutôt sous le charme de l’OS pour le moment.

Via

Mots-clés microsoftwindows 10