Microsoft s’exprime sur la tarification des jeux next-gen

L’arrivée de la next-gen marque également l’arrivée d’un changement majeur pour la tarification des jeux à venir ; il faudra sûrement s’attendre à voir le prix de certains gros projets PlayStation 5 et Xbox Series X|S augmenter – et c’est déjà le cas pour les éditeurs tiers. 2KGames a ainsi augmenté le prix des versions next-gen de sa franchise de simulation de basketball NBA 2K21 à travers le monde, passant la barre des 59,99$ à 69,99$ aux États-Unis. L’inflexion se traduit en une hausse similaire chez nous en France, passant de 69,99€ à 74,99€ pour les versions PlayStation 5 et Xbox Series X|S.

Tim Stuart, directeur financier de la division Xbox, s’est exprimé sur cette récente tendance au cours d’une conférence donnée l’année dernière – et sur la position de Microsoft pour ses jeux first-party dans des propos rapportés par le site gameindustry.biz.

On connaît enfin la date à laquelle nous pourrons profiter de la Xbox Series X et de la Xbox Series S

Xbox Series X|S

Tim Stuart estime qu’une tendance était à prévoir pour les grands acteurs du marché ; bien qu’une hausse des prix ne soit pas du goût des joueurs et de leurs porte-monnaie, l’augmentation exponentielle du budget des jeux cette dernière décennie a pour conséquence logique de conduire à une hausse du prix en magasin pour certaines superproductions :

Du point de vue du consommateur, si on est un créateur de jeu vidéo, les jeux deviennent de plus en plus chers à produire. Ils amènent également une croissance des revenus, et ils cherchent des opportunités pour générer plus de monétisation pour soutenir la création de ce contenu. Et c’est pour ça que l’on voit une petite partie de la tarification des jeux augmenter. D’où l’exemple de certains jeux passés de 60$ à 70$. […] Donc je pense qu’on s’en tiendra aux éditeurs pour prendre la bonne décision quant à leurs produits. Si cela peut conduire à une tarification premium ou supérieure, je pense que c’est justifié. […] Les prix n’ont pas augmenté depuis – quoi, deux générations jusqu’à maintenant, donc ce n’est pas surprenant de voir de telles choses de produire en ce moment.

Toutefois, Microsoft ne compte pas prendre position sur le sujet pour l’instant ; aucun détail n’a été donné qu’en a une éventuelle hausse du prix des jeux first-party pour le constructeur qui décidera de sa politique de tarification “en temps voulu“.

Cette tendance d’augmentation du prix des jeux next-gen s’observe également chez Sony – Tim Ryan, directeur de la division PlayStation, a récemment déclaré au cours d’une interview pour The Telegraph que le prix de vente conseillé fixé à 70£ pour l’exclusivité first-party Demon’s Souls au Royaume-Uni – ou 79,99€ en France – était “juste” par rapport à la longueur de jeu offerte par le titre en comparaison aux autres loisirs.