Microsoft sur le point de laisser les smartphones de côté

Et si Microsoft laissait ses Windows Phones de côté pendant quelques années ? C’est ce que la firme de Redmond s’apprête visiblement à faire pour se focaliser sur le secteur professionnel, où les smartphones de la société sont plus en vue.

Une décision tactique annoncée par à mi-mots par Satya Nadella himself devant une commission du gouvernement américain en juin dernier. Il avait alors expliqué que la société avait une position particulière sur le marché mobile, une position focalisée sur l’entreprise. Le PDG de Microsoft ajoutait alors que la firme travaillait sur le « Next big thing », comprenez la technologie qui remplacera les smartphones actuels.

microsoft-windowsphone

Microsoft serait en passe de laisser les Windows Phones de côté pendant quelques années, pour se concentrer sur le marché professionnel.

Des propos corroborés par le nouveau président de Microsoft France – Vahé Torossian – qui interrogé par Le Point, confirme que la stratégie de Microsoft sur le plan des Windows Phones est à présent de se « focaliser sur la partie entreprise ». Le message est donc très clair, le géant américain souhaite limiter aux maximum ses dépenses sur le secteur grand public, et proposer ses smartphones sur le marché professionnel.

Un marché tenu par Apple et Google

Changement de cap pour la firme de Redmond, les Windows Phones vont donc se faire plus discrets sur le marché grand public, et ce au profit des entreprises. Il faut dire que face à la très forte concurrence d’Apple et de Google, parfaitement implantés sur le secteur, et de manière on ne peut plus durable, les Windows Phones ont du mal à se faire une place au soleil.

Microsoft revoit donc sa copie et compte se concentrer sur le secteur professionnel pour les prochaines années, tout en travaillant sur de nouvelles technologies. La firme espère par le biais de ces recherches être parmi les premières à se positionner sur la technologie qui remplacera nos chers smartphones.

Une décision stratégique lourde de conséquences

Si cette prise de décision semble justifiée de la part de Microsoft, elle n’en reste pas moins lourde de conséquences, notamment du côté des anciens de chez Nokia.

Rachetée 5,4 milliards d’euros il y a 3 ans, l’entreprise finlandaise (chargée en sous-main de la conception des Lumia pour le compte de Microsoft), va subir de plein fouet ce changement stratégique. Une vague de licenciements serait d’ores et déjà prévue, résultante de l’arrêt de production des Lumia mi 2016.