Microsoft Surface : entre 300$ et 800$ selon Ballmer

Dévoilée en juin dernier, la Microsoft Surface est la toute première tablette tactile mise au point par Microsoft, une tablette qui devrait être commercialisée autour du mois d’octobre et qui devrait être déclinée en plusieurs modèles. Forcément, on sait déjà beaucoup de choses à leur sujet mais il restait encore une inconnue dans la grande équation de l’ardoise “redmondesque”, à savoir le prix de ces nouveaux terminaux. Et justement, à l’occasion d’une entrevue menée par le Seattle Times, Steve Ballmer a été amené à s’exprimer sur le sujet, nous permettant d’apprendre que les tablettes estampillées Microsoft Surface seront commercialisées à des tarifs compris entre 300$ et 800$.

Des déclarations qui ne manqueront sans doute pas de rassurer tous ceux qui envisageaient justement d’investir dans un terminal de ce type. Surtout que selon les dernières rumeurs, il était quand même question que l’ardoise sous Windows 8 RT – soit le modèle d’entrée de gamme – soit proposé à 599$. Une somme qui avait d’ailleurs fait grincer quelques dents.

Microsoft Surface : entre 300$ et 800$ selon Ballmer

Si l’on en croit Steve Ballmer, la rumeur du mois de juin n’est donc pas fondée. Bien sûr, le grand sachem de la firme n’a pas daigné donné le prix exact des différentes tablettes Surface qui seront commercialisées, mais cette fourchette nous permet tout de même d’y voir nettement plus clair. Selon toute vraisemblance, il y a ainsi de fortes chances que l’ardoise d’entrée de gamme (sous ARM et Windows 8 RT) soit proposée à partir de 300$. Un prix plutôt compétitif et qui, sans égaler celui de la Nexus 7 ou même celui du premier Kindle Fire, devrait permettre à Microsoft de séduire pas mal de gens.

Reste évidemment à connaître la date de sortie de ces ardoises. Et là, et bien on n’en sait pas beaucoup plus. Toutefois, étant donné que Windows 8 est attendu pour le mois d’octobre, il y a de très fortes chances que ces dernières débarquent sur le marché dans la foulée. D’autant plus que les fêtes de fin d’année ne sont pas loin et que cette période est sans nulle doute l’une des plus propices au lancement de nouveaux produits.

Via