Mike Hughes compte lancer une nouvelle fusée en février pour prouver que la Terre est plate

Mike Hughes a beaucoup fait parler de lui l’année dernière lorsqu’il a annoncé vouloir lancer une fusée de sa propre conception pour prouver que la Terre est plate. L’homme a cependant dû annuler le lancement à la dernière minute en raison d’un problème technique. Il compte désormais retenter l’expérience le mois prochain.

Mike Hughes n’est pas un ingénieur et il n’a pas non plus travaillé pour la NASA, SpaceX ou même Boeing.

Terre Plate

L’homme se décrit en effet lui-même comme un autodidacte et il se passionne depuis plusieurs années pour toutes les questions en lien avec l’espace et l’aérospatial.

Il a construit une fusée pour prouver que la Terre est plate

Il soutient également la Flat Earth Society et il fait ainsi partie de ces personnes persuadées de la platitude de la Terre. Pour lui, notre planète n’est en effet ni ronde ni même sphérique, mais plate.

Mike Hughes travaille depuis plusieurs années sur une fusée à vapeur, une fusée capable d’accueillir un passager. Il compte l’utiliser pour s’élever à une altitude supérieure à cinq cents mètres et prendre ainsi des photos de notre monde vu d’en haut, tout ça dans l’optique de prouver sa “théorie”.

L’homme avait prévu de prendre son envol en novembre dernier et il comptait ainsi faire chauffer 260 litres d’eau afin de générer une poussée suffisante pour échapper à l’attraction terrestre. Une fois arrivé à une altitude de 540 mètres, il pensait être en mesure de déployer ses deux parachutes afin de regagner la terre ferme.

Tout ne s’est cependant pas passé comme prévu. Hughes a en effet été obligé d’abandonner le lancement à la dernière minute en raison d’une panne technique et d’un différend avec les pouvoirs publics.

Lancement programmé le 3 février

Contre toute attente, les autorités américaines ont en effet refusé de lui accorder l’autorisation nécessaire.

À l’époque, Hughes avait promis de retenter l’expérience la semaine suivante, mais il a préféré prendre quelques semaines supplémentaires pour finaliser sa fusée. Les efforts consentis ont visiblement fini par payer, car l’homme a annoncé sur sa page Facebook avoir finalisé un nouveau modèle de fusée encore plus stable et encore plus performant.

Cette fois, il a la ferme intention de mener l’expérience à terme et il compte ainsi prendre son envol le 3 février prochain à partir du désert de Mojave et il espère que rien n’empêchera le décollage.

Afin de parer à toute éventualité, l’homme a d’ailleurs opté pour un décollage vertical et non horizontal afin d’éviter la zone gérée par le Bureau of Land Management et donc par l’organisme qui a posé son veto afin de bloquer le premier lancement.