Mirror confirmé sur Switch : du hentai autorisé chez Nintendo ?

Sorti en avril 2018 sur Steam dans un contexte où la plate-forme ne se souciait plus trop d’accepter du contenu pornographique, Mirror vient d’être confirmé pour une sortie Switch au Japon. À cette occasion, ce fameux miroir sera-t-il flouté pour rester dans les clous ?

Ce n’est pas le pire type d’inondation qu’ait connu Steam, mais force est de reconnaître que les match-3/ match-4, que l’on pourrait traduire par “Puissance 3/Puissance 4” en France, y sont légion. Avec des spécificités permettant de toucher des publics différents.

crédit KAGAMI WORKs / Paradise Project / Steam

Depuis la sortie, en janvier 2015, de HuniePop, qui mêlait une simulation de drague avec du match-3, plusieurs studios se sont engouffrés dans cette brèche avec plus ou moins de succès. Mirror, disponible depuis avril 2018 sur Steam, fait figure d’élève studieux et apprécié.

Mirror a reçu une classification CERO C au Japon

Développé par KAGAMI WORKs et édité par Paradise Project, Mirror propose de suivre plusieurs histoires, plutôt soignées dans leur écriture, et liées chacune à une demoiselle spécifique. Chaque épisode donne lieu à un affrontement en match-3 où le but est de parvenir à mettre KO la donzelle en question, non sans en voir les effets à l’image.

En complétant une histoire, le joueur peut accéder à des scènes plus qu’érotiques, et un patch trouvable dans les forums de Steam permet de retirer la censure appliquée aux parties sensibles de ces femmes. Intrigant, n’est-il pas ? Eh bien figurez-vous que ce programme, ou du moins une partie, vient d’être confirmé sur Switch.

Gematsu rapporte ainsi que Mirror sera de sortie sur l’eShop Switch nippon le 23 décembre prochain. En allant voir la page du jeu sur le site officiel de Nintendo, on découvre notamment que Mirror a obtenu une classification C de la part du CERO, l’organisme chargé d’évaluer les jeux vidéo au Japon.

Sachant qu’une classification C se traduit par un soft réservé aux 15 ans et plus, on peut fortement supposer que Mirror sera proposé dans une version pas totalement explicite. Qui plus est, sur l’eShop nippon, il sera vendu 1.000 yens, soient environ 8 euros, contre 1,99 euro sur Steam hors soldes. Toujours intéressés ?