Misfit lance le Shine 2 et transforme l’essai

Misfit a lancé plusieurs trackers d’activité depuis le début de l’année mais le constructeur aura attendu le début de l’automne pour lever le voile sur le très attendu Shine 2. Et s’il ressemble beaucoup à son prédécesseur sur le papier, il va aussi beaucoup plus loin que ce dernier et il pourrait rapidement se retrouver à votre poignet.

Il faut bien l’avouer, au premier coup d’oeil, rien ne semble distinguer le Shine 2 du modèle précédent. Il hérite effectivement des mêmes lignes et il se présente sous la forme d’un macaron métallique.

Misfit Shine 2 : image 1

Le Shine 2 ressemble beaucoup au modèle précédent.

Enfin, métallique, c’est une façon de parler car il est taillé dans un alliage d’aluminium de type 6061-T6. Cette référence ne vous parle pas forcément mais cet alliage est utilisé dans pas mal de secteurs différents et notamment dans celui de l’aéronautique.

8 millimètres d’épaisseur pour le Shine 2

Misfit est aussi parvenu à réduire l’épaisseur du macaron. Il ne dépasse pas les 8 millimètres et il s’agit d’une véritable performance compte tenu des composants qu’il renferme.

Le Shine 2 est effectivement équipé d’un accéléromètre 3-axes et d’un magnétomètre. Il n’est peut-être pas le tracker le plus évolué du marché, du moins pas sur le papier, mais Misfit a développé de nouveaux algorithmes pour déterminer avec précision l’activité de l’utilisateur et l’énergie dépensée durant l’exercice.

Le système de notification s’appuie toujours sur les 12 LEDs placées autour de l’appareil. Elles pourront changer de couleur et si elles seront toujours capables de nous donner l’heure ou d’afficher notre activité, elles pourront aussi nous notifier de l’arrivée d’un message ou d’un appel entrant.

Misfit a beaucoup travaillé sur la couche tactile du Shine 2. Elle sera plus réactive que sur le modèle précédent et c’est plutôt une bonne nouvelle. En outre, le constructeur a équipé le produit d’un vibreur et il sera donc parfaitement en mesure de nous réveiller le matin.

Pour communiquer avec le smartphone, le tracker s’appuiera sur une puce Bluetooth 4.1 et il sera toujours alimenté par une pile, avec une autonomie estimée à 6 mois.

Je ne l’ai pas encore précisé mais le Shine 2 est traité pour résister à l’eau et à la poussière. Il pourra d’ailleurs descendre à 50 mètres de profondeur.

La fiche technique est une chose, mais encore faut-il que les fonctions soit à la hauteur des ambitions du produit.

Misfit Shine 2 : image 2

Le tracker pourra accompagner les nageurs.

Misfit Shine 2 : image 3

Il sera même possible de l’accrocher à notre chaussure.

Un tracker taillé pour les marcheurs, les coureurs, les nageurs et les cyclistes

Comme tous les trackers, le Shine 2 sera en mesure d’identifier précisément notre activité et il saura par exemple si nous sommes en train de marcher, de courir, de nager ou de faire du vélo. Ensuite, il s’appuiera sur nos mouvements pour déterminer l’intensité de nos gestes, et donc les calories dépensées durant l’exercice.

Misfit ne détaille pas le fonctionnement du produit et c’est assez logique compte tenu du fait que ces algorithmes le rendent tout à fait unique.

Il y a un point à prendre en considération en revanche. Pour le vélo, il faudra impérativement accrocher l’appareil à un de vos pieds en vous appuyant sur l’accessoire fourni et donc sur une pince aimantée.

L’appareil se rappellera aussi à votre bon souvenir si vous restez inactif trop longtemps. Fini de glander devant des vidéos de chats sur les internets.

Je l’ai évoqué un peu plus haut mais l’appareil sera aussi en mesure de faire office de réveil matin. Il suffira de définir un créneau horaire dans l’application et il se chargera de vous réveiller au meilleur moment.

Comme s’il y avait vraiment un meilleur moment, tiens.

Inutile de préciser que le suivi du sommeil est aussi de la partie.

Le tracker est aussi compatible avec Misfit Link et il sera possible de l’utiliser pour contrôler sa musique, par exemple, ou même avec certains appareils connectés. Il pourra en plus faire office de déclencheur pour vos selfies.

Misfit Shine 2 : image 4

Le tracker est compatible avec le Misfit Link et il pourra ainsi être utilisé pour prendre le contrôle d’autres appareils.

Misfit Shine 2 : image 5

La couche tactile du Shine 2 est censée être plus réactive.

Des accessoires et un prix raisonnable

En marge, Misfit a aussi développé plusieurs accessoires.

Si le Shine 2 sera toujours fourni avec sa pince et son bracelet en silicone, il sera aussi possible d’investir dans des bracelets un peu plus design ou même dans un médaillon. Le constructeur n’a pas changé de stratégie et il présente toujours son tracker comme un véritable bijou à part entière.

L’appareil se déclinera en deux coloris et plus précisément en noir carbone ou en or rose. Le prix, lui, ne change pas et il est ainsi proposé à 99,99 $. Une somme plutôt raisonnable compte tenu de ses finitions et de ses fonctions.

Et au niveau des terminaux supportés alors ? Il est censé pouvoir fonctionner avec tous les iDevices tournant sous iOS 7 (iPhone 4s mini) et avec tous les terminaux sous Android 4.3 minimum.

Rien pour Windows Phone en revanche, ni même pour BlackBerry OS.

Misfit Shine 2 : image 7

L’utilisateur pourra acheter plusieurs accessoires supplémentaires pour personnaliser son Shine 2.

Misfit Shine 2 : image 6

Il faudra toujours synchroniser le tracker avec son téléphone pour avoir accès aux graphes.