Miss Irak a été obligée de fuir son pays à cause d’un selfie

Pour la première fois en quarante-cinq ans, cette année, l’Irak a été représenté au concours de Miss Univers. L’heureuse élue est une jeune beauté irakienne de vingt-sept ans, la dénommée Sarah Idan. Lors du concours, elle s’est liée d’amitié avec Adar Gandelsman, la Miss israélienne.  Dans l’intention d’exprimer un espoir de paix entre les peuples qu’elles représentent, Idan a proposé à cette dernière de prendre un selfie côte à côte.

Suite à la publication de la photo sur Instagram, Sarah Idan et sa famille ont été menacées de mort par des compatriotes. Les commentaires sur l’image sont effrayants. Les proches de la jeune femme ont également reçu des appels inquiétants. La famille Idan a ainsi été contrainte de quitter le pays.

Miss Irak

Sarah et sa famille sont actuellement en exil aux États-Unis. Miss Irak a souligné qu’elle ne regrette pas d’avoir pris la photo. Elle a également montré qu’elle ne hait pas son peuple pour autant.

Ses sponsors l’auraient aussi menacé

« J’ai été réveillée par les appels de ma famille et du comité d’organisation de Miss Irak qui devenaient fous. Les menaces qui m’ont été faites sur la Toile étaient vraiment effrayantes », a-t-elle confié à CNN, en racontant l’épreuve qu’elle a endurée.

« Le directeur du comité d’organisation de Miss Irak m’a appelé et m’a dit que le ministère s’échauffait. Il m’a dit de supprimer la photo ou bien je perdrais mon titre », a-t-elle témoigné. Ces allégations ont toutefois été démenties par ses sponsors qui ont affirmé avoir gentiment demandé à la jeune femme de « clarifier ce qu’il s’était passé ».

Miss Irak a ensuite répliqué en affirmant : « J’ai des preuves qui montrent qu’ils ont menacé de me retirer mon titre si je ne supprimais pas la photo… Ils ont brandi cette menace de nombreuses fois ».

Le gouvernement est trop calme

Finalement, Sarah Idan n’a pas supprimé la photo. Par contre, elle a écrit un autre post pour clarifier les choses : « Je veux souligner que l’objectif de cette photo était simplement d’exprimer l’espoir et le désir de paix entre les deux pays ». Elle a également adressé ses excuses à « tous ceux qui considèrent [que le cliché] nuit à la cause palestinienne ».

« Je suis ici à tenter de donner une bonne image de notre pays et de notre peuple et, à la place, je reçois une réponse négative. Je n’ai aucun soutien, quel qu’il soit au sein de l’organisation de Miss Irak ou de notre gouvernement », s’est-elle indignée.

Jusqu’ici, le gouvernement irakien ne s’est pas exprimé sur le sujet. Généralement, ce n’est pas bon signe. « Le gouvernement a été trop calme et c’est inquiétant. Quand ils sont aussi calmes, on ne sait pas ce qui vous attend à votre retour », a-t-elle anticipé.

Mots-clés selfies