Le MIT peut vous donner deux bras en plus. Enfin, si vous voulez.

Très récemment, nous avons vu un projet du MIT visant à nous rajouter deux doigts en plus de ceux que l’on a déjà. Force est de constater que les membres supplémentaires intéressent réellement l’Institut puisqu’un autre de ses projets vise à nous donner quatre bras, en nous en donnant deux mécaniques en plus de ceux que l’on a déjà (normalement). Au premier abord, l’intérêt peut paraître limité, mais le MIT espère bien donner envie aux industries.

Ces bras mécaniques ne sont en effet pas autonomes, mais ne sont pas non plus réellement contrôlés par l’utilisateur. Tout comme les gants qui nous rajoutaient deux doigts, ces bras s’appuieront sur nos mouvements pour savoir quoi faire. Le contrôle mental est envisagé mais semble assez loin pour le moment.

Les bras supplémentaires du MIT

Baldin A. Llorens, qui est co-auteur du projet, a effectivement répondu à quelques questions de Sciences et Avenir et a ainsi indiqué que le contrôle mental des bras serait “compliqué à mettre en œuvre“. Le fait est que l’homme n’est pas vraiment habitué à manipuler quatre bras, ce qui complique la recherche d’informations en provenance du cerveau.

Quoiqu’il en soit, le MIT imagine déjà de nombreuses applications pour ses bras, à commencer par l’industrie et plus précisément le montage de pièces lourdes comme on peut en voir dans l’aéronautique : les bras mécaniques soutiendraient la pièce pendant que les bras naturels s’occuperaient de fixer le tout.

Par ailleurs, on peut voir un exemple où des ouvriers travaillent en hauteur, soutenus simplement par ces bras. Enfin là, c’est tout de suite moins rassurant puisqu’il faudra à tout prix éviter les faux mouvements…