Mixcloud : les données de plus de 20 millions d’enregistrements d’utilisateurs vendues sur le dark web

En novembre 2019, Mixcloud, une plateforme de streaming audio britannique, a été victime d’une violation de données. Cela a entraîné la divulgation de plus de 20 millions d’enregistrements d’utilisateurs après que les données aient été vendues par des pirates sur le dark web.

Certaines de ces données ont été soumises au site TechCrunch par un vendeur sur le dark web. D’après ce média, celles-ci contenaient des noms d’utilisateurs, des adresses mail ainsi que des mots de passe cryptés par l’algorithme SHA-2.

Sécurité TeamViewer

Crédits Pixabay

Les données reçues par TechCrunch contenaient également les dates d’inscriptions et l’historique de connexion de certains comptes Mixcloud. Pour le moment, on ne sait pas comment les hackers s’y sont pris pour accéder à ces données.

Des données vérifiées par TechCrunch

En plus de toutes ces données, il y avait aussi des informations indiquant les pays depuis lesquels les utilisateurs avaient créé leur compte, mais également leur adresse IP ainsi que des liens vers leur photo de profil.

Le site TechCrunch a tenu à vérifier la véracité des données qui lui ont été envoyées. Il a donc testé une partie des données en essayant de faire valider les adresses mail en se servant de la fonction de réinitialisation du mot de passe de Mixcloud.

Des chiffres qui ne sont pas exacts

TechCrunch a indiqué que le nombre exact de données volées est encore inconnu. Celui qui a fourni une partie de ces données à TechCrunch a déclaré qu’il y avait 20 millions d’enregistrements, mais qu’en réalité, il y en avait 21 millions qui étaient listés sur le dark web. Toutefois, d’après le site, les données auxquelles il a eu accès laissent penser qu’il y en aurait environ 22 millions.

Sur le dark web, les données ont été vendues pour 4 000 dollars. Mixcloud n’est pas la première plateforme à être victime d’une violation de données. Ces derniers mois, ce genre de pratique est devenu de plus en plus courant.

Contacté par le site TechCrunch, le porte-parole de la plateforme Mixcloud n’a pas souhaité s’exprimer au sujet de cette affaire. Nico Perez, le co-fondateur de Mixcloud, a également refusé de répondre aux questions de TechCrunch. Il reste à savoir comment les utilisateurs de la plateforme vont réagir face à la divulgation de leurs données personnelles.

Mots-clés Mixcloudpiratage