MLB The Show 21, un jeu PlayStation, arrive sur le Xbox Game Pass

Annonce à ampleur quasi nucléaire dans le petit monde de l’industrie vidéoludique : MLB The Show 21, la simulation de baseball numéro 1 sur le marché, arrive sur le Xbox Game Pass à la fois dans sa version Xbox One mais également Xbox Series X|S. Et cela dès le premier jour de sa sortie, le 20 avril prochain.

Le service par abonnement, part intégrante de la stratégie centrée sur l’écosystème Xbox et véritable fer de lance de la nouvelle génération telle que perçue par Microsoft, ne se pare pas uniquement d’un gros titre sportif en day one pour son catalogue – cet ajout marque également un tournant dans son histoire : la franchise The Show est développée depuis 2006 par… San Diego Studio, un studio first-party PlayStation.

Crédits: YouTube

Conquête américaine

Ce nouvel épisode annuel avait déjà marqué une “première fois” en annonçant en février dernier une sortie simultanée sur PlayStation 4 et 5, mais également sur Xbox One et Xbox Series X|S. Exclusive aux plateformes Sony depuis sa création – tout comme son développeur qui n’est jamais sorti hors des consoles japonaises – la franchise The Show allait pour la première fois s’exporter chez la concurrence, un choix qui, au final, fait sens.

La popularité du baseball, tout comme la Xbox dans une certaine mais moindre mesure, est largement plus importante sur le marché américain qu’international, et ce mariage n’était peut-être qu’une question de temps. C’est presque une décennie qui s’est écoulée depuis que les consoles Xbox avaient accueilli pour la dernière fois une simulation de baseball à ambition pareille.

Le Game Pass et les autres

Si l’est important de préciser que le jeu est édité par la MLB en elle-même et non pas par Sony Interactive Studios, l’annonce d’une telle sortie – et de l’apparition successive des logos Xbox Game Pass et PlayStation – soulève un certain nombre de questions quant à l’avenir du service par abonnement et de ses ambitions. Il interroge également sur la stratégie de Sony sur le long terme : si PlayStation n’a pas à s’inquiéter sur ses ventes hardware et software toujours au (très) beau fixe, son offre écosystème et son équivalent indirect, le fameux PS Now, font à l’heure actuelle pale figure face à son concurrent américain.

Le Xbox Game Pass, maintenant couplé avec le catalogue EA Play à travers son offre Ultimate, sera en passe de devenir une option de choix pour les amateurs de jeux de sport. Son catalogue regroupe les titres les plus importants du genre avec des mastodontes comme FIFA, NBA 2K, Madden NFL, NHL et maintenant MLB The Show. Mais plus qu’une question de ballon ou de palet, c’est tout un paradigme sur les manières de consommer le jeu vidéo qui semble sur le point de changer.