Moderna va commencer à tester un vaccin ARNm contre le VIH

Moderna a annoncé la semaine dernière avoir l’intention de commencer prochainement les tests de son tout nouveau vaccin. Un vaccin utilisant la technologie ARNm et qui vise tout simplement à nous protéger du VIH.

Le VIH, aussi appelé virus de l’immunodéficience humaine, est le virus à l’origine du SIDA. Lorsqu’un individu contracte le virus, son système immunitaire est ciblé. En cas d’absence de traitement, il est alors davantage exposé aux maladies. Une simple grippe ou même une bronchite peut ainsi provoquer sa mort.

L'image d'un virus à pointes
Image par Darwin Laganzon de Pixabay

Techniquement, le VIH s’attaque aux cellules T CD4, soit les cellules qui sont normalement chargées de coordonner la réponse immunitaire.

A lire aussi : Covid-19 : Pfizer et Moderna vont augmenter le prix des vaccins en Europe

Bientôt un vaccin contre le HIV ?

Lors de la propagation de l’infection, le virus a en effet tendance à détruire ces cellules, ce qui provoque l’effondrement du système immunitaire.

Le VIH ne se transmet pas par les voies aériennes, uniquement par les fluides. Cela vaut bien entendu pour le sang, le sperme ou les sécrétions vaginales, mais aussi pour le lait maternel. Le virus est apparu dans les années 70 et il est toujours là. D’après les données les plus récentes, plusieurs dizaines de millions de personnes l’auraient contracté.

La France ne fait bien entendu pas exception à la règle. Comme l’explique le site du Sidaction, on dénombrait en 2018 environ 6 200 nouveaux cas de séropositivité. Et bien sûr, le SARS-CoV-2 a rendu la détection encore plus difficile, encore plus avec les différents confinements qui ont poussé les Français et les Françaises à rester chez eux et à ne pas se faire tester.

Toujours est-il que Moderna a annoncé en fin de semaine dernière une nouvelle importante.

A lire aussi : Covid-19 : les vaccins de Pfizer et Moderna devraient nous protéger pendant des années

Des essais qui débuteront demain

L’entreprise va en effet mener des essais humains portant sur des vaccins spécialement pensés pour lutter contre le VIH. Des vaccins qui reposeront sur la même technologie que le vaccin anti Covid-19 et qui exploiteront ainsi l’ARNm.

D’après le communiqué de l’entreprise, ces essais démarreront le 19 août, soit demain, et ils se dérouleront jusqu’au printemps 2023. Deux candidats vaccins seront testés : l’ARNm-1644 et l’ARNm-1644v2-Core. A noter que ces deux vaccins ont passé avec succès tous les tests de sécurité nécessaires pour ces tests. Les essais seront bien entendu randomisés et ils incluront 56 participants séronégatifs âgés de 18 à 56 ans.

A l’heure actuelle, aucun laboratoire n’a encore été en mesure de produire un vaccin efficace contre le VIH. Mais aucun d’entre eux n’avait encore misé sur l’ARNm.

A ce sujet, nous vous invitons à consulter ce dossier pour comprendre le fonctionnement de l’ARNm et retracer son histoire. Contrairement aux idées reçues, cette technologie n’est en effet pas toute jeune et sa création remonte à plusieurs décennies de cela.

Mots-clés VIH