Momenta lève encore 500 millions de dollars

La course au développement de la technologie de la conduite autonome bat son plein en Chine. À l’étape actuelle des choses, la start-up Momenta, semble tenir la dragée haute à tous ses concurrents. En effet, selon une information reprise par Techcrunch, ce vendredi 05 Novembre 2021, l’entreprise de conduite autonome vient de faire une autre levée de fonds. Celle-ci s’élève aussi à 500 millions de dollars comme la précédente et fait suite à une injection de capitaux de la part de General Motors.  

voiture autonome momenta

voiture autonome momenta

Voiture autonome Momenta -Crédits – Momenta

Une levée qui permet à Momenta de dépasser la barre largement la barre d’un milliard de dollars

Avant la levée de ce jour, l’entreprise chinoise avait déjà réussi à collecter 700 millions de dollars pour de compte de ses activités. Avec cette nouvelle injection, le total atteint la barre d’un milliard et la dépasse allègrement avec un surplus estimé à 200 millions de dollars.

Pour atteindre ce niveau de financement, la start-up a pu réunir une liste d’investisseurs de poids. En plus de l’entreprise publique chinoise SAIC Motor, on retrouve dans la liste de grandes entreprises comme Toyota, Mercedes Benz, Bosch et bien sûr General Motors.

Deux fonds souverains ont également accepté de financer le projet de conduite autonome de la start-up. Il s’agit notamment de Yunfeng Capital du chinois Jack Ma et de Temasek qui est originaire de Singapour.

Afin de convaincre tous ces investisseurs, l’entreprise a mis en place une stratégie double. Celle-ci consiste dans un sens à fournir des systèmes avancés d’aide à la conduite à des constructeurs automobiles comme Général Motor.

Elle consiste également à travailler avec des fournisseurs comme Bosch. L’autre sens de la stratégie de l’entreprise amène cette dernière à mener des recherches sur la conduite de type 4. Ce qui implique la conduite sans conducteur.

Une stratégie basée sur le jeu des alliances

Momenta justifie son avance sur la concurrence par sa stratégie. La start-up a su nouer des alliances avec des constructeurs automobiles. Contrairement aux entreprises travaillant dans le même domaine qui ont plutôt opté pour le développement de leur propre parc de robotaxis. Une manœuvre qui revient beaucoup plus chère.

Le travail de Momenta consiste simplement à équiper certains véhicules de ses partenaires, de systèmes ADAS. Ce qui permet de collecter plus facilement les données dont il a besoin pour améliorer son produit.

Il faut dire que la collecte de données est un point essentiel pour le développement d’une industrie fiable de véhicule autonome. Cependant, recourir uniquement à des informations provenant des prototypes de véhicules autonomes est très fastidieux.

Ce qui justifie largement la stratégie mise en place par Momenta. Celle-ci ressemble beaucoup à celles utilisées récemment par Mobileye et Tesla. Et quand on voit le succès que connaissent ces deux entreprises, on est en droit de se dire que la start-up chinoise ne s’est pas trompée.

Dans l’accord passé avec Général Motor, seuls les véhicules commercialisés en Chine par la marque américaine seront pour le moment équipés de la solution. Celle-ci qui est un mélange de radars à ondes millimétriques et de caméras à haute définition ne sera pas utilisée aux États-Unis.

D’un autre côté, Momenta a récemment ouvert un premier bureau à l’étranger, principalement à Stuttgart en Allemagne. Ce qui pourrait lui permettre d’équiper très prochainement les voitures de ses partenaires allemands.