Monalisa Perez, la YouTubeuse qui a abattu son petit-ami, a été condamnée à six mois de prison

Monalisa Perez a finalement été reconnue coupable d’homicide au second degré par un juge de l’état américain du Minnesota, et condamnée de ce fait à six mois de prison fermes. Elle aura cependant la possibilité de découper sa peine en plusieurs paliers.

L’affaire remonte à l’année dernière. Monalisa Perez et Pedro Ruiz III étaient à la recherche d’un moyen de faire le buzz sur YouTube et ils ont alors eu l’idée de tenter une expérience avec un Desert Eagle.

YouTube Prank

Le couple pensait en effet qu’une encyclopédie était parfaitement capable d’arrêter une balle tirée à l’aide de cette arme.

Une affaire qui remonte à l’année dernière

Après avoir fait un premier test sur une bouteille de soda, Pedro Ruiz III a donc pris l’encyclopédie et il l’a plaquée sur son torse en demandant à sa femme, Monalisa Perez, de lui tirer dessus à bout portant. Cette dernière se trouvait en effet à une trentaine de centimètres de son époux.

Malheureusement pour le couple et pour ses deux enfants – Monalisa était enceinte au moment des faits – la balle n’a pas été arrêtée par l’encyclopédie et elle est directement venue se loger dans le torse de Pedro Ruiz III.

L’homme s’est alors écroulé sur le sol. La mort a été instantanée.

L’histoire de Monalisa et de Pedro Ruiz III a été très médiatisée et la femme a bien évidemment fait l’objet de poursuites dans la foulée. En décembre et sur les conseils de son avocat, elle a ainsi plaidé coupable d’homicide involontaire tout en indiquant que l’idée de cette expérience idiote venait de son époux et non d’elle-même.

Six mois de prison fermes

Le juge chargé de l’affaire a rendu son verdict hier et il a condamné la femme à une peine de prison ferme de six mois. Toutefois, le magistrat a également suivi les recommandations faites par la partie adverse à la suite d’un accord passé avec la défense et il a ainsi autorisé Monalisa à purger sa peine par paliers de dix jours sur trois ans.

En outre, cette dernière aura la possibilité de purger les trois derniers mois de sa peine à la maison et elle devra également faire face à dix ans de probation sous surveillance. Durant cette période, Monalisa aura bien entendu tout intérêt à filer droit.

Toujours dans le cadre de l’accord passé avec le procureur, la femme s’est également engagée à ne pas chercher à obtenir un gain financier de son dossier et à ne plus posséder d’arme à feu.

Ce qui ne sera sans doute pas une mauvaise chose si vous voulez mon avis.

Mots-clés justiceyoutube