Monster Hunter : World risque fort d’intéresser votre chat

Monster Hunter : World est probablement l’un des titres qu’il faudra tester en ce début d’année 2018. Particulièrement bien accueilli par la presse spécialisée, le titre de Capcom semble d’ores et déjà se constituer une légion de fans à travers le monde. Mais si les journalistes et les geeks l’apprécient, le nouveau Monster Hunter a également su attirer l’attention de petites créatures poilues ayant une attirance prononcée pour les croquettes et les endroits molletonnés.

Eh oui, le jeu peut dès à présent se vanter de s’être constitué un fan-club de félins particulièrement intrigués par les miaulements des « Felynes« , ces chats présents in-game qu’il est possible de faire miauler au travers d’un éditeur visant à les personnaliser.

Monster Hunter : World vient de sortir et au delà d’être un excellent jeu, il risque fort d’attirer l’attention de votre moustachu à oreilles pointues…

Kawaï à souhait cette fonctionnalité plait visiblement tout autant aux joueurs qu’à leurs chats. C’est en tout cas ce qu’a noté Kotaku – et pour ne pas faire les choses à moitié, le média spécialisé s’est employé à écumer Twitter pour nous dégoter une sélection de photos et vidéos prouvant l’intérêt de nos compagnons à quatre pattes pour le jeu.

Monster Hunter : une licence qui cartonne au Japon

Modérément populaire dans nos contrées, Monster Hunter s’est essentiellement fait connaître en France au travers des opus lancés sur PSP il y a maintenant une dizaine d’années. Le bilan n’est toutefois pas le même au pays du soleil levant, où la licence cartonne depuis son lancement initial en 2004, sur PlayStation 2.

Véritable phénomène chez nos amis nippons – notamment depuis la Sortie de Monster Hunter Freedom Unite sur PSP – la franchise propose aux joueurs de chasser des monstres titanesques en vue de récupérer des matières premières. Ces dernières lui permettent d’améliorer son équipement dans le jeu et ainsi pouvoir s’attaquer à des bêtes toujours plus coriaces. Un principe assez peu Vegan, et même assez simpliste, mais qui se trouve pimenté par des phases de traque intelligentes et des combats tant exigeants que tactiques.

A noter en outre que la grande force de la licence est d’avoir toujours encouragé le jeu en coopération. Une dimension qui a semble-t-il été renforcée sur le dernier opus de la saga qui vient tout juste de débarquer sur PC, Xbox One et PlayStation 4.

Sans plus attendre, voici le contenu déniché par Kotaku !

https://twitter.com/bamboo_osmt/status/956857017020198912?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=https%3A%2F%2Fkotaku.com%2Fajax%2Finset%2Fiframe%3Fid%3Dtwitter-956857017020198912%26autosize%3D1

Et les chiens dans tout ça ?