Web

Moscou : Des législateurs russes cherchent à bloquer les utilisateurs qui partagent du contenu « illégal » via des e-mails

Un groupe de législateurs russes pro-régime sont en train de proposer une loi qui va autoriser les autorités à bloquer tout utilisateur qui fera circuler du contenu illégal par e-mail ou en utilisant toute autre messagerie en ligne.

D’après les législateurs, cette nouvelle loi est nécessaire pour lutter contre une vague de menaces d’attentats à la bombe qui ont été lancées ces dernières années à travers le pays.

Crédits Pixabay

Ainsi, sous la nouvelle régulation, les entreprises d’Internet auront l’obligation de bloquer tout usager faisant circuler du contenu interdit si les officiels de Roskomnadzor le leur demandent. Aussi, l’ordre devra être exécuté dans un délai de 24 heures.

Selon les informations, les compagnies qui ne s’exécuteront pas feront face à une amende de 1 million de roubles ou 15 350 USD.

Des régulations de plus en plus dures

Ces cinq dernières années, la Russie a implémenté des réglementations de plus en plus dures au niveau des entreprises du net. Ainsi, l’Etat peut demander aux moteurs de recherche de supprimer certains résultats, ou encore obliger les services de messagerie à céder les clés de chiffrement aux services secrets.

Les lois en place obligent aussi les réseaux sociaux à stocker les données personnelles des utilisateurs russes sur des serveurs se trouvant en Russie.

D’après le Kremlin, l’État essaie de protéger l’intégrité de la section d’Internet utilisant la langue russe. Cependant, les opposants craignent que le gouvernement n’utilise les questions de sécurité comme prétextes pour renforcer la surveillance en ligne.

Plus que quelques étapes à franchir

En ce qui concerne la nouvelle proposition de loi, elle aura encore des étapes à franchir avant de devenir une loi applicable. Ainsi, il faudra encore qu’elle passe par trois votes au niveau de la chambre basse du parlement avant d’être envoyée pour approbation à la chambre haute.

Le projet de loi pourra encore être modifié avant sa signature finale par le président Vladimir Putin. Toutefois, il y a de grandes chances qu’elle passe telle quelle.

Dans le passé, d’autres lois dont l’objectif est de durcir le contrôle sur Internet ont été votées en Russie malgré l’opposition des activistes et des lobbyistes du secteur. Attendons de voir la réaction de ces derniers face à cette nouvelle proposition qui, une fois de plus, va renforcer le pouvoir de l’Etat au niveau du web.

Mots-clés législation