Motobot V1 : ce robot humanoïde sera bientôt capable de piloter une moto

Yamaha a profité de la 44ème édition du Tokyo Motor Show pour lever le voile sur un robot humanoïde totalement surprenant. Et encore, ce n’est rien de le dire car le Motobot V1 sera bientôt capable de piloter une moto sans l’intervention d’un opérateur. Mieux, il pourra même diriger le véhicule à 100 km/h sans le moindre problème.

L’entreprise a ouvert ses portes en 1887, sous l’impulsion d’un horloger du nom de Torakusu Yamaha. Il a commencé par réparer des instruments de musique avant d’en vendre après avoir passé une année aux Etats-Unis pour tout apprendre sur les pianos.

Motorbot

Ce robot sera bientôt capable de piloter une moto tout seul, sans rien demander à personne.

Les années 40 ne l’ont pas épargné. Le gouvernement japonais de l’époque l’a effectivement forcé à fabriquer des hélices pour équiper les avions de sa flotte.

Le Motobot V1 est encore en cours de développement, mais il sera capable de piloter une moto sur circuit à 200 km/h en 2017

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Yamaha a commencé à diversifier son offre et la société a ainsi lancé la toute première moto de son histoire dans les années 50. Elle continue toujours à en produire, bien entendu. En marge, elle a aussi investi massivement sur le secteur de la robotique ces dernières années.

Le Motobot V1 est le fruit du rapprochement entre les différents départements du conglomérat.

Il est encore en cours de développement mais il a fait forte impression durant le dernier Tokyo Motor Show et cela n’a rien de surprenant compte tenu de ce qu’il propose.

Grâce au système d’intelligence artificielle développé par les ingénieurs de Yamaha, le robot sera effectivement capable d’observer les mouvements des pieds et des mains d’un pilote humain pour conduire sa propre moto. Il se contentera de reproduire leurs gestes dans un premier temps mais ses concepteurs ne souhaitent pas s’arrêter là.

Ils veulent effectivement le rendre autonome et le pousser à faire ses propres choix.

D’après un représentant de la marque, le Motobot V1 devrait être en mesure de piloter une moto en ligne droite à 100 km/h avant la fin de l’année, mais aussi de suivre une trajectoire en slalom. L’objectif était de le faire tourner sur un circuit en 2017..

Yamaha n’a évidemment pas l’intention de créer le pilote parfait. En réalité, le constructeur souhaite utiliser cette technologie pour améliorer ses produits et pour les rendre à la fois plus efficaces et plus sécurisés.

Il ne souhaite d’ailleurs pas en rester là et ses équipes vont bientôt commencer à travailler sur d’autres robots autonomes.

Via

Mots-clés robotique