Mouchard iPhone : Apple s’explique et annonce un nouveau service GPS (iTrafic ?)

Il aura finalement fallu plusieurs jours aux communiquants d’Apple pour accorder leurs violons et s’exprimer au sujet de ce fameux mouchard qui a déjà fait couler beaucoup d’encre et dont nous avons parlé dans cet article. Pour ceux qui ont malheureusement loupé le train, des experts en sécurité se sont en effet rendus compte que l’iPhone enregistrait la position de son utilisateur à intervalles réguliers et que toutes ces données se retrouvaient ensuite dans un fichier envoyé dans la foulée à la firme. Autant dire que la nouvelle a fait grincer quelques dents et on peut donc dire que la Pomme Croquée était attendue au tournant.

L’explication fournie par Apple est relativement simple et tient finalement en quelques mots. En effet, d’après la firme, l’iPhone n’enregistre pas la position de l’utilisateur, non non non, le gentil téléphone pommé se contente en réalité tout simplement de lister l’emplacement des antennes relais et des réseaux WiFi rencontrés par ce dernier. Pourquoi ? Tout simplement pour permettre à l’iPhone de se connecter ensuite plus rapidement à ces différents relais.

Toujours selon la firme, le calcul de la position d’un téléphone par GPS n’est pas viable puisque la connexion peut facilement prendre plusieurs minutes. En s’appuyant sur ces différentes données, l’iPhone réduit ce délai à une poignée de secondes et peut ainsi trouver plus facilement les satellites GPS et même trianguler plus efficacement sa position. Hum, c’était donc ça… Forcément, sur le papier, ça semble plutôt logique mais on peut toutefois se demander pourquoi ces données sont transmises à la firme.

Et là encore, Apple a une réponse toute trouvée : pour mutualiser les ressources. En s’appuyant ainsi sur les données de géolocalisation de ses utilisateurs, la firme peut dresser une carte de toutes les antennes GSM et de tous les accès WiFi et améliorer ainsi la fiabilité de son système. Ah, là, tout-de-suite, c’est déjà beaucoup plus intéressant surtout qu’on peut lire la mention suivante sur la FAQ récemment mise à jour pour rassurer les utilisateurs : « Apple collecte maintenant des données anonymes de circulation en vue de participer à l’élaboration d’une base de données collaborative, avec l’objectif de fournir aux utilisateurs d’iPhone un service de circulation amélioré dans les prochaines années. »

Ce qui veut tout simplement dire, en français dans le texte, qu’on pourrait un jour voir débarquer un service d’assistance par GPS similaire à ce que propose déjà depuis un moment Google avec son Maps Navigation ou à ce que l’on peut trouver sur des produits dédiés comme ceux de Tom-Tom et consorts. Autant dire que la firme prouve une fois de plus ses talents en matière de communication. Nul doute en effet que l’annonce d’un service de ce type ne manquera pas d’éclipser les inquiétudes des utilisateurs. Franchement, c’est très très fort de leur part et on a quand même hâte de voir ce que pourrait donner un service de ce type.

Toujours est-il que Apple a annoncé une série de mises-à-jour qui devraient mettre fin à la polémique. Parmi les différentes modifications annoncées, on peut ainsi citer la réduction du volume des données collectées mais aussi la destruction programmée de ce fameux fichier lorsque l’utilisateur décide de désactiver cette fonctionnalité. Sans oublier, bien sûr, un bon coup de chiffrement derrière histoire de couronner le tout. Cela dit, il faudra attendre iOS 5 pour que ces correctifs soient mis en place. Bien heureusement, si vous ne souhaitez pas que la firme piste chacun de vos déplacements, ce tutoriel est fait pour vous.

Via

Mots-clés appleiphoneitrafic