“Mourir peut attendre” : le nouveau Bond confirmé pour une sortie en salle

Après avoir fait l’objet de multiples reports en raison de la pandémie de Covid-19, on apprend que Mourir peut attendre, le prochain film James Bond, a failli être distribué sur des plates-formes de diffusion en direct. Au final, c’est bien dans les salles qu’il faudra se rendre pour apprécier le spectacle.

Il était initialement prévu que Mourir peut attendre, le 25e film James Bond qui ne disposait alors pas encore de son titre définitif, déboule dans les salles obscures en février 2020. En février 2019, on apprenait que cette date avait été modifiée et que le long-métrage allait désormais sortir en avril 2020.

(Capture d’écran)

Il avait fallu attendre mars dernier pour que la production, devant la crainte d’une contre-performance essentiellement alimentée par la Covid-19, ne décide de repousser le lancement de Mourir peut attendre à novembre prochain. Le virus semblant reprendre du terrain depuis plusieurs semaines, il a dernièrement été officialisé un report au printemps 2021.

MGM : le 25e film James Bond “n’est pas à vendre”

Par la confirmation d’un énième report de ce James Bond, on comprend que l’intention de MGM reste de projeter le film dans les salles de cinéma. Pourtant, vendredi dernier, Bloomberg rapportait qu’Apple et Netflix avaient été approchées dans l’optique d’une diffusion en direct (streaming) de Mourir peut attendre.

Le lendemain, un porte-parole de MGM a tenté d’apparaître détaché sur la question auprès d’Entertainment Weekly, en déclarant ainsi ne pas “commenter la rumeur”. Sauf que dans la foulée, il a indiqué que le “film n’est pas à vendre” et que celui-ci “sortira en avril 2021 dans les salles de cinéma”.

À lire aussi : Nouvelle bande annonce pour le prochain James Bond

Dans l’émission télévisée de Jimmy Fallon, Daniel Craig, qui porte vraisemblablement le smoking de l’agent 007 pour la dernière fois dans Mourir peut attendre, s’était exprimé sur la nécessité de garantir le meilleur lancement possible :

“Ce truc est juste plus grand que nous tous, et nous voulons juste que les gens aillent voir ce film de la bonne manière et en toute sécurité. Les cinémas du monde entier sont fermés en ce moment et nous voulons sortir le film en même temps partout dans le monde et ce n’est pas le bon moment”.