Mourir peut attendre : le réalisateur dévoile ses James Bond préférés

Après plus d’un an d’attente pour cause de pandémie, James Bond revient (enfin) au cinéma dans Mourir peut attendre. Un film d’autant plus majeur qu’il signe l’ultime interprétation de Daniel Craig après 15 années de bons et loyaux services. Pour l’occasion, Cary Joji Fukunaga (True Detective) enfile la casquette de réalisateur et coscénariste. Le cinéaste s’est intéressé à la retraite de l’agent secret alors qu’une nouvelle mission vient troubler cette quiétude. Son ami Felix Leiter a besoin de son aide pour retrouver un scientifique disparu. Une recherche menant James Bond sur les pistes d’un nouvel adversaire dont les plans pourraient entraîner la mort de millions d’innocents.

Et en marge de la sortie de Mourir peut attendre, Cary Joji Fukunaga se confie sur ses James Bond préférés.

Daniel Craig dans le rôle de James Bond
Crédits Gaumont/Columbia TriStar Films

L’homme cite deux épisodes : Casino Royale (2006) et Au service secret de Sa Majesté (1969). Deux époques différentes.

A lire aussi : James Bond : Daniel Craig pensait partir après Spectre

Deux James Bond différents cités par Cary Joji Fukunaga

Chaque James Bond est le reflet d’une époque bien précise. Et Cary Joji Fukunaga a sa préférence pour deux films séparés par 37 ans. Le réalisateur cite Casino Royale, première apparition de Daniel Craig dans la peau de l’agent secret. En 2006, le long-métrage a globalement été bien reçu. On comprend donc l’enthousiasme de l’homme.

Casino Royale a une approche plus terre-à-terre et émotionnelle que les précédents films. L’intrigue se concentre sur les débuts de l’agent secret et ses nombreuses failles. Pour beaucoup de fans, il s’agit du meilleur épisode. On retrouve notamment Mads Mikkelsen (Hannibal) et la française Eva Green.

Au service secret de Sa Majesté est le second film apprécié par Cary Joji Fukunaga. Un choix assez étonnant puisque George Lazenby n’est pas le plus marquant des James Bond (en comparaison avec Pierce Brosnan, Roger Moore, Sean Connery…).

Mais ce long-métrage a le mérite d’amener une dimension plus profonde à James Bond avec des éléments présents dans les films avec Daniel Craig. Une bonne source d’inspiration pour Cary Joji Fukunaga alors que Mourir peut attendre s’annonce bien plus émotionnel.

Mourir peut attendre sort le 6 octobre 2021 en salle.